Comprendre son conflit émotionnel

rose1

Au cours de notre vie, nous pouvons avoir plusieurs maladies. Elles peuvent provenir d’un seul ou de plusieurs conflits émotionnels.
La maladie (le mal-a-dit) a un sens. Elle est un message.
Souvent, nous ne voulons pas « entendre » le message.

Mais qu’est ce qu’un conflit ?
Il y a conflit dès lors où je souhaite réaliser une action et que je n’y parviens pas. Et si je n’y parviens pas, c’est que quelque chose en moi s’y oppose en créant une force, une résistance à mon intention.
L’opposition inconsciente est plus forte que l’envie consciente. En fait, elle me protège, mais je ne sais pas de quoi ni pourquoi !

Exemple : je souhaite maigrir mais je n’y parviens pas.  J’ai de la volonté, je fais beaucoup d’effort, mais je ne maigris pas… Ou bien je maigris mais je reprends ensuite très vite… Pourquoi je n’arrive pas à maigrir ?

En fait, le besoin de maintenir son poids est inconsciemment plus important que de mincir, consciemment.
Il y a « un avantage » à rester en surpoids.
C’est une protection.Il s’agit donc d’un conflit émotionnel. Il y a une lutte entre l’envie consciente de maigrir et cette force inconsciente de maintenir ce poids qui peut engendrer des troubles d’ordre psychologiques (angoisses, anxiété, perte de l’estime de soi, etc…)
Dans cet exemple, il peut s’agir de besoins inconscients comme : me protéger des abus sexuels, me protéger des hommes en général (si je suis séduisante, je prends des risques), avoir une place « consistante » dans la société (on retrouve beaucoup de femmes chef d’entreprise en surpoids), « être vu(e) » (un moyen de me faire remarquer, un moyen d’exister)  me démarquer des autres, avoir des réserves (mémoire de difficultés financières dans l’enfance par exemple ou bien mémoire de guerre et famines)…
Bien entendu, il y a ici de fausses croyances ( exemple : je suis en surpoids, donc je ne peux pas plaire aux hommes, je suis protégée, parce que je ne rentre pas dans les normes de la société actuelle)

Pour trouver le conflit émotionnel, il faut savoir à quoi la maladie nous SERT.
Quel est mon avantage à être malade ?
La lutte se situe entre un désir, un souhait (un choix, un plaisir) conscient et un besoin (biologique) inconscient.
Il faut se poser la question : « est ce un besoin, ou un souhait »?

Lorsqu’il y a une pathologie physique ou psychologique, il y a un besoin inconscient que cette maladie soit là.
Elle a un sens, c’est un indicateur.

Déceler et comprendre son conflit émotionnel inconscient va permettre de régler le problème ou la maladie.

Nadine Jane S. (formation « biodécodage de vie » Energie et Santé 2013)

Cet article a été publié dans Biodécodage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s