LA DÉPENDANCE AFFECTIVE (vs ÉMOTIVE)

 Qu’est ce que la Dépendance Affective ?

La dépendance affective, c’est le manque de confiance et d’estime de soi, dû à une carence affective prenant ses racines dans l’enfance. Provenant d’un ou des deux parents défaillants qui n’ont pas pu donner de la reconnaissance, de l’affection, ou de la protection, l’enfant grandit avec un vide intérieur qui s’installe dans l’âge adulte. Cette personne cherchera alors à combler ce vide. Elle cherchera à se « construire » entièrement, en allant chercher chez les autres, ces morceaux manquants d’elle-même, comme une béquille sur laquelle s’appuyer. Cette compulsion à l’autre s’appelle la dépendance émotive ou dépendance affective.
Cela ne se cantonne pas à un conjoint, mais aussi aux amis, aux relations dans le travail, etc…
Il s’agit donc d’une névrose affective.

Définition du mot névrose d’après « psychologie.com » :
La psychanalyse range au chapitre des névroses les dysfonctionnements psychiques dont une personne a conscience, qui entraînent une perturbation de sa personnalité sans pour autant l’empêcher de vivre normalement. On les attribue à des conflits infantiles souvent inconscients.  Elle se traite par les psychothérapies ou l’analyse qui en débusque les causes.

Pascale Piquet  (chronique avril 2011) thérapeute spécialiste de la D.A.(Québec)

« C’est vraiment le mal du siècle et bien moins spectaculaire que les tremblements de terre, les tsunamis ou autres cataclysmes. Pourtant, la dépendance affective (donc le manque de confiance et d’estime de soi), pousse une grande majorité de personnes dans toutes sortes de souffrances, de pièges, et souvent, elle tue.
Rester agrippé à un conjoint qui vous rend malheureux, autant qu’être terrorisé par une relation et vouloir rester célibataire, ou bien tomber dans un épuisement professionnel (une personne sur quatre fait une dépression), en plus de vivre de l’anxiété généralisée, tous ces fléaux ont une seule origine : l’incapacité à prendre le contrôle de votre vie, parce que vos peurs tétanisent l’adulte que vous devriez être.
Alors, comment faire la différence entre amour et dépendance ?
Aimer, c’est être heureux ! L’Amour rend heureux. L’Amour nous permet de nous épanouir. L’Amour est source de Joie !
Quand une relation commence à être souffrante, il faut se poser des questions, plutôt que de ne vouloir rien voir, et, terrorisé par la solitude, « préférer » endurer, supporter tout et n’importe quoi.
On ne meurt pas de solitude, on meurt d’ennui.
Dans un couple en déséquilibre affectif, il y en a toujours un qui domine l’autre. Pas dans un couple de personnes équilibrées.
Une relation dans laquelle l’un se soumet (et c’est toujours le même) et l’autre domine provoque un déséquilibre qui va jusqu’au mépris : celui qui domine finit par mépriser celui qu’il domine, mais ne peut pas plus s’en détacher que sa victime. Les deux sont pris dans le même piège, s’affrontent, incapables de se séparer. Mais n’ont pas la même stratégie de survie : l’un écrase et l’autre se laisse écraser.

L’autonomie affective, c’est être dans le plaisir avec les autres et non pas dans le besoin. C’est faux de dire que nous sommes tous des dépendants affectifs.
En revanche, c’est vrai que l’être humain est un animal de meute et qu’il est fait pour vivre en couple, mais pas avec n’importe qui et pas à n’importe quel prix. Ce qui fera la différence, c’est la capacité de chacun à se respecter lui-même pour se faire respecter.
Une rupture est douloureuse pour tout le monde, équilibré ou pas, mais c’est la capacité à s’en remettre qui fera la différence : la personne autonome affectivement aura compris que pour s’aimer, en couple, il faut être deux et que l’autre a démissionné.
Ou que lui-même ne trouve plus son intérêt dans la relation ou qu’il s’est simplement trompé de personne, donc passera à autre chose, avec un deuil de courte durée.
La personne en déséquilibre, elle, voit son besoin de reconnaissance anéanti, son espoir d’être touchée s’écroule et sa terreur de l’abandon et du rejet refait surface, comme un tsunami ou un tremblement de terre qui dévaste sa vie. Elle est alors incapable de fonctionner, arrête de vivre, dépendant complètement de la bouteille d’oxygène que l’autre représentait, croit que la terre s’ouvre sous ses pieds, qu’elle tombe dans un gouffre sans fond où il fera froid et nuit tout le temps.

Qui pourrait aimer une personne qui ne s’aime déjà pas ? La dépendance émotive, c’est vouloir désespérément s’aimer à travers l’autre qui ne s’aime pas non plus et vous demande le même service : « je te demande de me rendre le service que tu me demandes de me rendre »…

Il est important de connaitre le sujet, et de le comprendre car ce mal, par ignorance, est peut etre en train de vous grignoter… on voit la paille dans l’oeil de son voisin, mais on ne voit pas la poutre qui est dans le notre…
Mais vous n’y faites pas attention. Vous avez l’habitude de concessions, de sacrifices, et de compromis.
Posez-vous ces simples questions :
Suis-je heureux et épanoui ? Ai-je confiance en moi ? De quoi ai-je peur ? Est ce que ma vie va bien ? Qu’est ce qui m’empêche d’avancer ?

Il est temps de vous regarder en face, de travailler sur votre confiance et sur votre estime, seul antidote à ce mal du siècle.
P. Piquet »

Note personnelle :
Pascale Piquet est l’Auteure du Best Seller « le syndrome de Tarzan » qu’elle a écrit en 2007. Ce livre m’a vraiment délivrée définitivement de la dépendance affective, il est facile à lire et à comprendre, il est accompagné de tests et d’exercices. Je vous le recommande si vous voulez vous libérer de liens destructeurs ou toxiques, si votre vie de couple est dysharmonieuse, si vous avez peur du célibat …
Pour le commander via le site Amazon.fr, cliquez sur l’image ci-dessous :

Pascale Piquet a également écrit « gagnez au jeu des échecs amoureux » en 2011.

    Nadine Jane S.

 

 

 

 

cheval liberté

  Libre d’être soi-même

Cet article a été publié dans Développement personnel. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s