La Sagesse Amérindienne

chamanLa sagesse des Indiens d’Amérique du Nord

La sagesse des Indiens d’Amérique du Nord a survécu pour nous apporter une réponse spirituelle très réconfortante.
Sur ce chemin du cœur, les voix de la nature se font entendre dans une harmonie qui repose l’âme. Comme un héritage spirituel transmis aux générations futures pour qu’elles n’oublient jamais le rôle primordial de la nature et le bonheur apporté par celle-ci quand l’homme la respecte et sait s’harmoniser à elle.

Apprends à observer.
Chaque matin, la nature t’enseigne le retour de la vie
Chaque arbre est un objet de respect.

Ne retiens pas les mauvaises pensées, les sentiments de colère, de crainte ou de culpabilité. Regarde les passer comme les oiseaux du ciel,
sans laisser de traces.

La paix n’arrive jamais par surprise.
Elle ne tombe pas du ciel comme la pluie.
Elle vient à ceux qui la préparent.

La simplicité n’est jamais banale ni ennuyeuse.
Sa richesse est infinie, sans cesse nouvelle pour celui
qui regarde le monde avec des yeux neufs.

Sois attentif au silence, protège-le car il contient tous les rêves des hommes.

Descends en toi et tu découvriras des soleils oubliés par les hommes,
qui pourtant n’ont jamais cessé de briller.
Arrache les rideaux d’ombre,
contemple l’univers dans son infinie sagesse.

L’homme de sagesse ne se détourne pas de ses frères.
Il les considère comme faisant partie de lui-même.
Sans eux, il devient comme l’oiseau privé d’ailes,
comme le poisson rejeté par la rivière,
qui meurt asphyxié sur la berge.

L’Indien préfère le doux son du vent s’élançant comme une flèche
à la surface d’un étang,

et l’odeur du vent lui-même,
lavé par la pluie de midi ou parfumé par le pin.
L’air est précieux à l’homme rouge car toutes choses partagent
le même souffle :

la bête, l’arbre, l’homme, tous épousent le même souffle.

La fraternité n’est pas réduite à la communauté des hommes,
à son environnement immédiat.
Elle s’étend jusqu’aux étoiles les plus lointaines.

Quand tu médites, le ciel s’ouvre à l’intérieur de toi

Quand tu te lèves le matin
remercie la lumière du jour, pour ta vie et ta force.
Remercie pour la nourriture et le bonheur de vivre.
Si tu ne vois pas de raison de remercier, la faute repose en toi-même.

Tecumceh, chef shawnee (1768 – 1813)

146639_RBYRVDSJB5GTTFGPS5LDRPOZG4IRQL_fillettes_indiennes_H164309_LQu’est ce que la vie ?
C’est l’éclat d’une luciole dans la nuit.
C’est le souffle d’un bison en hivers.
C’est la petite ombre qui court dans l’herbe
et se perd au coucher du soleil.

Crowfoot, chef Blackfeet (1821 – 1890)

Enfant, je savais donner.
J’ai oublié cette grâce depuis que je suis devenu civilisé.
J’avais un mode de vie naturel, alors qu’aujourd’hui, il est artificiel.
Tout joli caillou avait une valeur à mes yeux,
chaque arbre qui poussait était un objet de respect.
Maintenant, je m’incline avec l’homme blanc
devant un paysage peint dont on estime la valeur en dollars.

Ohiyesa, écrivain amérindien contemporain

« La deuxième paix est celle qui se crée entre deux individus,
la troisième est celle qui unie deux nations.
Mais au-dessus de tout cela il vous faut comprendre
que la paix ne sera pas possible entre les nations
tant qu’on ne sera pas convaincu que la véritable paix se trouve
au coeur même de l’âme humaine. »

Black Elk (Chef Sioux)

La terre n’appartient pas à l’homme
C’est l’homme qui appartient à la terre
La terre est donc notre mère à tous.

SEATTLE, chef des Indiens Dwamish, en 1854,
au Président des USA

Être né homme sur cette terre, est une charge sacrée.
Nous avons une responsabilité sacrée,
du fait de ce présent exceptionnel qui nous a été fait,
bien au dessus du beau cadeau qu’est la vie des plantes,
des forêts, des poissons, des oiseaux
et de tous les êtres qui vivent sur terre.
Nous nous devons de prendre soin d’eux.

Audrey Shenandoah (Onondaga)

Une nation n’est pas conquise, tant que les coeurs
de ses femmes ne sont pas à terre.
Alors seulement, c’est la fin.
Quelle que soit la bravoure de ses guerriers
ou la force de leurs armes.

Proverbe cheyenne

Le silence est l’équilibre absolu du corps,
de l’esprit et de l’âme.
L’homme qui préserve l’unité de son être reste à jamais
calme et inébranlable devant les tempêtes de l’existence
pas une feuille qui bouge sur l’arbre, pas une ride à la surface étincelante du lac
voilà, aux yeux du sage illettré, l’attitude idéale et la meilleure conduite de vie.

Si vous lui demandez : «Qu’est-ce que le silence?», il répondra :
«C’est le Grand Mystère!»
«Le silence sacré est La voix!»

Si vous demandez : «Quels sont les fruits du silence?», il dira :
«C’est la maîtrise de soi, le courage vrai ou l’endurance, la patience,
la dignité et le respect. Le silence est la pierre d’angle du caractère.»

Ohiyesa, écrivain amérindien contemporain

siouxa

La prière, dans notre tradition, c’est moins de demander
que de remercier pour ce que nous avons reçu.
Cette façon de remercier permet aux choses de grandir.
Quelles que soient les pensées que nous avons dans notre esprit,
elles sont comme des chansons qui parlent à travers le monde
et qui nous reviennent.

Dhyani

Pour nous et tout au long de notre tradition,
le guerrier est celui qui peut transformer l’ignorance et l’agression
en action juste.
Parce qu’il comprend le processus de la pensée et les lois de la nature.
Pour cela, il n’a pas besoin d’armes.

Dhyani

Lorsque l’homme aura coupé le dernier arbre,
pollué la dernière goutte d’eau, tué le dernier animal et
pêché le dernier poisson,
alors, il se rendra compte que l’argent n’est pas comestible.

Auteur inconnu

O, Grand Esprit, aide moi à ne jamais juger un autre
avant d’avoir chaussé ses mocassins pendant au moins trois lunes.

Chrysalyda. – Source : Terre Nouvelle

Formations à distance en thérapies alternatives et énergétiques
Découvrir : Un lieu de Lumière 

15895170_10211776031266230_8348361188273582149_n

En passant | Cet article a été publié dans Familles de Lumière. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour La Sagesse Amérindienne

  1. il reste encore les mots sages des amérindiens..les blancs n’ont pas réussi à tout enlever de leur sagesse bien grande…!
    merci…
    @bientot

  2. Joséphine dit :

    Des citations pleines de sagesses ! bonne journée

  3. nadinejanes dit :

    Merci Gael/Paul et Joséphine 🙂 Ca fait du bien de méditer sur ces paroles de sagesse, ça nous renvoie à l’Essentiel… Bonne fin de journée 🙂

  4. navajo dit :

    Je vous remercié pour ces poèmes plein de sagesse et des citations amerindienne. merci.

  5. Anonyme dit :

    Quand je pense, avec tristesse, que nous les avons appelés sauvages. Quelle honte et quel malheur. Nous en avons eu peur, ils nous auraient civilisés

  6. Pourquoi ne pas toujours utiliser les véritables noms des grands chefs de l’histoire plutôt que ces surnoms que leur ont donné les Américains? Donnons leur le respect qui leur est dû.

    Par exemple,
    Le véritable nom de Crowfoot était Issapóómahksika en langue Blackfoot signifiant « Grand pied des Corbeaux » en langue Kainais Blackfoot. Il fut nommé Astohkomi (frappé de près) à la naissance. et il fut rebaptisé Kyi-i-staah (esprit d’ours) et, plus tard, reçut le nom de son père, Istowun-eh’pata (paquet de couteau).

    Le véritable nom de Black Elk était Heȟáka Sápa signifiant «wapiti noir» ou «black elk» en langue Lakota. Le chef Heȟáka Sápa reçu le surnom de Black Elk des Américains. Les Oglalas sont l’un des sept clans qui forment les nations Lakotas. Les Oglalas parlent la langue Lakota, une langue de la famille linguistique dite siouanne.

    Le véritable nom de Seattle était « See-yat » (aussi écrit « Setlh » et « Seattle ») qui signifie «frère aigle» « brother eagle » en langue Dumawish. La langue Dumawish est de la famille linguistique Sualish. See-yat fut grand chef des tribus « Dkhw’Duw’Absh » (Dumawish) et Suquamish.

  7. Je sais maintenant que le silence une force en soi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s