L’effet « Hamster » de Serge Fitz

lumière5L’effet « Hamster »

Article de Serge Fitz, paru dans son « info-lettres » du mois d’Aout 2014

Lorsque l’on comprend certains mécanismes de l’existence, il devient facile de débusquer un grand nombre de manipulations dont nous pouvons être victime. Se trouvant dans un système dans lequel l’information est aux mains du «politique» et les journaux dans la dépendance des firmes dont l’intérêt n’est pas systématiquement de dire la vérité, le citoyen est la proie toute désignée d’un grand nombre d’abus. Certes Internet assure un contrepouvoir grandissant, mais il n’est pas encore suffisant pour ouvrir les yeux et libérer le public d’un grand nombre d’idées fausses génératrices de manipulations et qui les empêchent d’entrer dans «la Grande Mutation»

Quels sont ces mécanismes mis en place qui piègent tant d’individus dans des secteurs de vie les plus variés ? Le procédé est simple quoi qu’apparemment invisible pour la majorité des personnes : créer le problème ou le besoin et apporter la solution moyennant rétribution ou avantages.

La publicité

La publicité fonctionne sur le principe de la création d’un besoin avec à l’appui une réponse sous la forme d’un produit. Le système fonctionne en boucle et prend le téléspectateur au piège, le rendant sans cesse esclave de ses envies qu’il ne peut assouvir qu’en fonction de ses possibilités financières.
Comme celles-ci sont généralement limitées il s’ensuit un sentiment d’insatisfaction constant qui se répercute automatiquement sur la santé tant physique que psychique.

medecin
Les soins

La médecine fait croire en la réalité des maladies contre lesquelles elle propose des solutions sous la forme de médicaments. Or la notion de maladie nos lecteurs le savent bien, est une abstraction du contexte de vie du malade. Il n’y a donc pas de maladie au sens où le monde médical l’entend, mais des réactions à un contexte psychologique ou environnemental. Le public se laisse largement prendre à ce piège. De récents scandales en matière de médicaments, sont largement éclairants.


Le bouddhisme

L’un des piliers du bouddhisme est la compassion : «C’est la compassion qui peut nous aider à supporter la souffrance et à ne pas nous sentir séparés des autres». L’ayant mis au centre de sa préoccupation, cette philosophie qui comporte par ailleurs beaucoup de points positifs, demande en fin de compte de se libérer de la souffrance et de s’orienter vers la joie de vivre. En d’autres termes, là aussi, il y a création du problème et apport de la solution ce qui tend à enfermer l’adepte dans la roue du Samsara.

Le christianisme d’église

Dans cette optique la palme d’or revient à la manière dont les hommes ont déformé le message christique en instituant le péché originel. On serait bien en peine de trouver, dans toute la Bible, une seule mention explicite du « péché originel ». L’expression n’y apparaît nulle part. Malgré cela il est insinué qu’un enfant est marqué par le sceau du péché, non seulement à sa naissance, mais également dès sa conception ! Là aussi le salut, c’est le cas de le dire, est apporté par la rédemption et l’absolution des pêchés par ceux-là mêmes qui ont instauré la notion du péché.

La manipulation

Le professeur Antoine Béchamp avait découvert que des micro-organismes, qu’il appela microzima, construisaient et déconstruisent les cellules suivant les besoins de la cause. Gommant ses travaux, le monde médical a instauré un système basé sur l’existence de microbes et de virus. Le mot même microzima fut rayé de la langue américaine. Ces prétendus microbes et virus, sont en fait des microzimas qui entrent en action dans des situations critiques, lorsqu’il faut évacuer des cellules blessées ou renforcer un organe excessivement mis à contribution. Le problème étant créé vous vous en doutez bien, la solution est apportée sous forme de médicaments de vaccins dont chacun connaît les effets secondaires et les dérives commerciales..

Les recettes

Les dictionnaires de maladies et les combinaisons chiffrées toutes faites, relèvent du même «effet hamster», puisque ‘un côté on affirme l’existence de la maladie (c’est une réaction à quelque chose) et d’un autre on vend la recette.

La prévention

Le comble est atteint au niveau des problèmes qui n’existent pas, mais qui pourraient exister ! Nous pensons à la prévention. Dans cette optique on soigne des maladies qui sont purement virtuelles par les vaccinations dont le mythe s’est installé de manière solide dans la conscience collective. Dans ce cas,le problème est créé par la peur associée à la manipulation des masses tandis que la solution est apportée par les laboratoires pharmaceutiques. Dernièrement, une femme connue s’est fait enlever les seins par précaution, car «elle courrait un risque génétique »…

Serge Fitz http://www.lequadrant.com

Mes remerciements à Martine -Créations bracelets chemin de vie- pour ce partage. (http://www.mbg2a.com)

Le livre de Serge Fitz que vous trouverez en librairie et sur Amazon.fr
Première partie : la perception mono-occulaire (obstacles à la pensée holistique, etc…)
Deuxième partie : la mythologie de la maladie
Troisième partie : Eco-santé (environnement…)
Nadine Jane S.

Cet article, publié dans Articles, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s