L’orgasme de la Vallée

86_amoreHonorer son partenaire d’une extase divine

Quelle est la façon parfaite de faire l’amour? Cela existe-t-il? C’est comme de demander, « qu’est ce que l’illumination? ». Peut être est ce la même chose. Quelque soit la fin du parcours, nous devons commencer là où nous sommes. Il y a un processus à entreprendre, un voyage. Si nous croyons qu’il y a quelque chose de plus, nous pouvons commencer là où nous sommes et ensuite avancer. Il faut un désir ininterrompu pour faire le voyage.

Il y a tant de facteurs dans les relations sexuelles, la compatibilité est un des plus importants. Allons nous bien ensemble? Sommes nous « bons au lit »? Il y a de nombreuses nuances de préférences personnelles et de style que nous cherchons à combiner à notre idée. Est ce que je plais? Est il/ elle attirant/e? Le flirt est-il juste? Les préliminaires sont-ils bons?

Nous ne nous occuperons pas trop de ces détails. Bien sûr ils sont importants, mais nous voulons nous concentrer sur l’acte lui-même : comment le prana (l’énergie sexuelle) est modifié par l’excitation sexuelle, et comment intégrer cette excitation dans la pratique yogique. Évidemment, il est important de répondre à la question, « qu’est ce que j’attends du sexe? ». Si la réponse est, « quelque chose de plus que l’orgasme génital », alors nous sommes prêts à expérimenter les méthodes sexuelles tantriques.

Les méthodes sont très simples. Il s’agit de gérer la stimulation sexuelle et l’orgasme. Il s’agit de la tuyauterie de l’homme. Un sujet bien banal si on y réfléchit. Mais nous apportons avec nous au lit tant de fardeaux, nos obsessions sexuelles. Cela peut rendre les choses un peu plus compliquées, mais elles n’ont pas à être compliquées.

Nous avons des obsessions, de forts attachements émotionnels liés au sexe. Rappelons-nous que nous faisons l’amour dans un but plus élevé, et utilisons la bakhti pour diriger vers ce but nos obsessions sexuelles. Un peu de bhakti peut nous amener loin.

Une part importante de ce but plus élevé est de nous rappeler que le sexe tantrique concerne les besoins de notre partenaire. Si les deux partenaires prennent cela à cœur, le sexe tantrique sera un grand succès, de même que n’importe quel acte sexuel, ou n’importe quelle relation. C’est comme un koan bouddhiste, une énigme insoluble. Si les deux partenaires cherchent à servir l’autre, lequel est servi? Si le besoin personnel a été transcendé, de qui le besoin a-t-il été satisfait?

Bien sûr, être à l’écoute de notre partenaire à 100% est un idéal, un but à atteindre graduellement sur une longue période de temps. Laissez votre attention se fixer dessus facilement de temps en temps quand vous faites l’amour. Cela fera une différence. Si vous vous intéressez au sexe tantrique sincèrement vous avez déjà cela à l’esprit : honorer et combler votre partenaire d’une extase divine. Prenez ceci comme une confirmation de ce que vous savez déjà instinctivement. Le sexe tantrique concerne votre partenaire. Bien sûr les deux partenaires n’auront pas toujours une préoccupation identique pour l’autre. C’est normal. Donner n’exige pas une réponse équivalente. Faire l’amour n’est pas faire des affaires. Faire l’amour veut dire amour. Nous faisons l’amour en donnant, en donnant à un autre que nous même, sans attendre de retour. Tel est l’amour. Ce n’est pas nécessairement l’engagement d’une vie. Ce n’est pas au sujet du passé ou de l’avenir. C’est simplement servir dans l’instant présent.

Parfois faire l’amour c’est savoir dire « non ». Aimer ne veut pas dire satisfaire n’importe quel désir de notre partenaire, spécialement si ce désir est destructeur. Dans de telles circonstances dire « non » est aussi de l’amour. L’amour n’est pas naïf. L’amour est sage. L’amour est fort. L’amour rayonne la paix et la lumière à toute vie. C’est une part importante de ce que nous voulons cultiver dans le sexe tantrique. Cela arrivera naturellement au fur et à mesure que nous progressons.

Les principes fondamentaux à comprendre sont donc les suivants:

♥ Le sexe tantrique cultive l’énergie sexuelle pour la faire monter dans notre système nerveux,
♥ Les pratiques de yoga avancées fournissent la purification préalable de notre système nerveux,
♥ Nous recherchons davantage que le simple orgasme génital,
♥ Notre première préoccupation concerne notre partenaire.

Maintenant parlons de la méthode pour se retenir.

Nous désignerons l’organe masculin comme le « lingam » et l’organe féminin comme le « yoni« . Ce sont les noms traditionnels en sanscrit utilisés par le tantra pour les organes mâles et femelles de la reproduction, couvrant toute l’étendue de l’union extatique du plus physique au plus spirituel.

Se retenir est plus facile avec l’homme dessus et la femme dessous. C’est également possible dans d’autres positions une fois que les partenaires sont familiers avec les principes. C’est plus difficile avec la femme dessus, ainsi que cela paraîtra évident.

Quand un homme et une femme sont en train de faire l’amour la méthode implique ce qu’elle signifie, se retenir. C’est l’homme qui agit. Il doit se retenir avant son orgasme, de préférence pas trop près de son orgasme. L’idée est de ne pas aller jusqu’au bord de l’orgasme et ensuite se retenir. Il peut être alors trop tard, et l’homme est hors course jusqu’à la prochaine fois. Pas de doute cela arrivera parfois, pas de problème.

Le rapport sexuel est fait de caresses excitantes. C’est la façon naturelle de procéder jusqu’au moment où l’homme a un orgasme. Peut être la femme aura un orgasme la première, peut être pas. Mais une fois que l’homme a eu un orgasme c’est terminé, du moins pour un temps. Il peut revenir quelque temps après, ayant à demi récupéré, pour essayer de satisfaire son aimée, et peut perdre alors plus de sperme. Elle peut avoir quelque satisfaction, mais il a payé un prix élevé, sur le plan pranique. Si cela continue journellement pendant longtemps, le progrès de l’homme dans sa pratique de yoga en souffrira. Le progrès de la femme en yoga ne sera pas non plus amélioré. Si cela arrive seulement une fois par semaine, ou même moins, cela n’aura pas grande conséquence. Mais même ceux qui ont des rapports sexuels seulement de façon occasionnelle peuvent améliorer leur progrès en yoga en connaissant les méthodes du sexe tantrique.

La maîtrise de la méthode consistant à se retenir change cette dynamique périmée en introduisant une nouvelle dynamique avec de nombreux bénéfices.

sexualite_sante_tantra_do-2Dans la méthode pour se retenir, le lingam entre dans le yoni un certain nombre de fois et ensuite se retire et s’attarde à l’entrée du yoni. Combien de fois, à l’homme d’en décider, mais il est recommandé de s’arrêter bien avant l’orgasme. L’acte d’amour est supposé durer longtemps, de sorte que, au commencement, il vaut mieux se retenir trop tôt que trop tard, car, pour la plupart des hommes, leur capacité à tenir sera la plus faible à la fin. Un certain nombre de choses se passent quand le lingam est en train de se retenir. Premièrement, la capacité de l’homme à rester avant l’orgasme est fortifiée, sa capacité à rester se rechargeant à un plus haut niveau qu’avant l’entrée précédente dans le yoni. Deuxièmement, la femme anticipe, ce qui, pour elle, est sexuellement excitant. Elle ne sait pas quand le lingam va revenir, et cette attente augmente son excitation. Pour ajouter à l‘attente et à l’excitation de sa partenaire, l’homme peut la taquiner avec le bout de son lingam, sans aller jusqu’à risquer son propre orgasme. Il peut entrer dans le yoni juste un petit peu et ensuite se retirer. Ou bien, encore, il peut ne pas toucher du tout le yoni avec son lingam et tout d’un coup quand elle s’y attend le moins…Eh bien, servez vous de votre imagination. Un homme tantrique expérimenté n’utilisera pas le même type de va et vient et d’arrêt deux fois de suite. Il y a beaucoup de façons de s’y prendre.

Je ne vais pas vous dire comment vous y prendre. Nous recherchons les principes de la pratique qui utiliseront la capacité innée du système nerveux à amener l’énergie extatique toujours plus haut dans le corps.

1885634869_small_4Pour se retenir, il est important que l’homme s’arrête à temps et se donne le temps nécessaire pour recharger et augmenter sa capacité à tenir. Au commencement cela implique de se relaxer hors du yoni un moment et de ne pas se précipiter pour revenir dès que le lingam est sorti quelques secondes. Au commencement, il s’agit de construire chez l’homme la capacité à tenir, et ceci est accompli en faisant des mouvements à l’intérieur du yoni et en ressortant avant l’orgasme, encore et encore. Cette pratique peut immédiatement élever le jeu des relations sexuelles entre l’homme et la femme.

Tout le monde sait que dans l’acte sexuel la femme est supérieure à l’homme de même d’ailleurs, que dans bien d’autres domaines. La nature l’a bâtie biologiquement supérieure dans les relations sexuelles. La survie de la race humaine en dépend. Quoiqu’il arrive elle aura le sperme. Elle n’a même pas besoin de faire d’efforts. La vue de sa beauté appelle le sperme de l’homme. Ses courbes, ses lèvres, ses yeux, tout appelle le sperme.

En sachant nous retenir nous pouvons équilibrer les relations sexuelles pour le bénéfice à la fois de l’homme et de la femme. Avec le temps la capacité de l’homme à se retenir devient très grande, même dès qu’il commence à faire l’amour. A force de se retenir un changement se produit graduellement dans sa biologie sexuelle. Cela apporte la liberté aux deux partenaires dans l’acte d’amour et résout le défi du sexe mentionné par Shankara.

Au fur et à mesure que nous progressons dans la méthode pour se retenir nous découvrons que nos relations sexuelles prennent un nouveau chemin. Le sexe va durer plus longtemps ce qui est une bénédiction à la fois pour l’homme et pour la femme, mais de plus avec cette méthode nous gagnons plus que de la durée. Nous gagnons de la hauteur, ce qui est la plus grande récompense.

Que voulons-nous dire par hauteur? Au fur et à mesure que l’homme parcourt le cycle des va et vient et des pauses, il gravit un escalier d’extase grandissante. Bien sûr, la femme ne reste pas inerte dans ce processus. Elle participe à chaque étape du chemin : cajolant son homme quand il est en elle, et anticipant avec excitation chaque fois qu’il s’attarde à l’entrée. Il y a stimulation, ensuite pause, plus de stimulation et ensuite pause, et ainsi de suite. Avec chaque cycle le plaisir monte. Les essences de l’amour, l’énergie sexuelle, s’élèvent pour imprégner les corps des amants en train de faire l’amour. Ensemble ils montent les marches de l’extase créée par les cycles répétés d’excitation et de pause. C’est un escalier vers le ciel.

La méthode pour se retenir est aussi appelée la méthode de « l’orgasme de la vallée ». Les partenaires gravissent la pente de la montagne de l’excitation vers l’orgasme génital. Ils s’arrêtent avant d’en arriver là et descendent lentement vers une vallée de plaisir plus haute que là d’où ils sont partis. Ensuite ils reprennent l’excitation vers l’orgasme génital, s’arrêtant avant, descendant à nouveau dans une vallée de plaisir, plus haute que la précédente. Et ensuite, encore, et encore, et encore. Les montagnes et les vallées deviennent toujours plus hautes. A la fin les amants imprégnés d’essences sexuelles, entrent dans un état de béatitude proche d’une méditation profonde.

Ainsi les relations sexuelles deviennent une pratique yogique.

Voilà une vue d’ensemble de la méthode .Ce n’est pas une pratique que vous êtes censés faire un certain nombre de minutes deux fois par jour. C’est une pratique pour votre vie sexuelle habituelle, quelle qu’elle puisse être. Peut être n’êtes vous pas trop intéressé par le sexe. Dans ce cas vous n’avez pas besoin de tout cela. C’est là pour ceux qui en ont besoin et non pas pour encourager davantage de sexe. Ce que nous voulons encourager ce sont les pratiques de yoga avancées. Le sexe tantrique est seulement un aspect du large spectre d’outils dont nous disposons pour purifier et ouvrir notre système nerveux aux expériences les plus hautes du divin.

Transmis par Nadine Jane S. de Yogani (AYP)

 

Cet article, publié dans Sexe Divin, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s