Amérindiens et Visiteurs des Etoiles

z4XhN2s42WeOvk2okRu7F4h-CzYAMERINDIENS ET VISITEURS DE L’ESPACE  

[audio http://ahp.li/69d2197c49923528499f.mp3 |loop=yes]

Les amérindiens parlent quasiment tous de leurs ancêtres venus des étoiles, et des visites qu’ils continuent à nous faire depuis des milliers d’années.

Le Chef Standing ELK avec la copie de la barre de métal couverte de symboles universels appartenant au « vaisseau de lumière » avec lequel il a communiqué.

W31x5djf_e75vHlHpzlPswcH0Zs@500x250L’excellent ouvrage intitulé « Black Elk, les voies sacrées d’un Sioux Lakota » ( W. Black ELK et William S. Lyon, Le Mail, 1995), présente le récit de Black Elk nous relatant une étrange rencontre avec des êtres d’ailleurs (p. 139). Ses propos sont pleins de sagesse, et étonnement d’actualité. Les voici reproduis ici. Il semble important de voir qu’un tel homme puisse exprimer des réalités actuelles avec autant de clarté dans sa vision, alors qu’on nous tient complètement dans l’ignorance de cette connaissance.

Il nous dit : « Un jour, pendant une de mes quêtes de vision, un disque est descendu du ciel. Les scientifiques appellent cela un « ovni », mais c’est une plaisanterie, voyez-vous. C’est parce qu’ils ne sont pas prêts ; ils ont perdu le contact avec la sagesse, la connaissance, le pouvoir et la générosité. Il leur faut d’abord tout voir avec leurs yeux. Ils voudraient pouvoir en attraper une, lui tirer dessus et regarder de quoi elle est faite, comment elle a été conçue et formée. Mais leurs intentions sont mauvaises, c’est pourquoi quelqu’un les induit en erreur. Le disque s’est arrêté au-dessus de ma tête. Il était concave, et surmonté d’un autre disque. Il ne faisait aucun bruit. Il éclairait et même illuminait l’endroit où je le trouvais. Malgré l’obscurité alentour, les arbres en face de moi brillaient comme des néons. Au sol, les sachets de tabac scintillaient comme des ampoules électriques.

C’est alors que sont arrivés ces êtres, par petits groupes parlant tous un langage différent. Ils lisaient dans mes pensées, et moi dans les leurs. Tout cela se passait en silence, comme lorsqu’on lit des symboles dans un livre. C’est ainsi que nous communiquions. Ils sont humains, alors je les ai accueillis, « Bienvenue, bienvenue, bonjour les OVNIS ».Ils ont ri parce qu’ils savaient que je plaisantais. Quand vous les appelez ovnis, c’est comme si vous disiez que ce sont des étrangers ou des inconnus. Alors ils ont trouvé ça drôle et ils ont ri parce qu’ils sont humains eux aussi. Ils ont apprécié cette entrée en matière. Mais la plaisanterie la plus énorme, ce sont les scientifiques qui en sont l’objet parce qu’ils ont perdu le contact avec « le PEUPLE DE LA NATION ETOILE ».

parole-amérindienneQuand ils voient un de ces engins, ils l’appellent un OVNI. Il y en a aussi parmi eux qui sont payés pour cacher la vérité. Ils élaborent des fausses explications, affirmant par exemple que dans tel cas, il s’agissait de l’évaporation d’un gaz sur le lac, et ainsi de suite. En revanche, si par malheur un scientifique dit la vérité, ils le foutent à la porte. Quelqu’un a même abordé le sujet des OVNI dans la Bible. Elisée est monté dans les nues à bord d’un chariot de feu. Ce n’est pas moi qui l’ai écrit. C’est connu. Il y a des extraterrestres qui atterrissent ici. Comme le peuple des étoiles.
Comme l’Etoile du Matin (Vénus) qui vient nous rendre visite (…).
Pour en revenir aux petits êtres, ils se sont mis à rire quand je les ai traités d’OVNI. Sauf celui qui se tenait devant eux, qui était sérieux à mourir. Jamais il n’a fait le moindre sourire. Jamais non plus il n’a cligné des yeux. Cela me donnait des frissons. J’avais la chair de poule tout le long des bras et des jambes. J’avais l’impression d’être un écran à travers lequel il pouvait voir, l’impression qu’un radar me transperçait. J’ai fini par le regarder dans les yeux. C’était comme le trou que laisse un nœud dans du bois ; vous savez quand une planche de pin a perdu un de ses nœuds et qu’il reste un trou à place. D’abords vous ne voyez que le trou. Mais si vous vous en approchez, vous découvrez de vastes espaces derrière. C’est l’effet que m’ont fait ses yeux. Quand j’ai commencé à les regarder, c’était comme une petite télévision en couleur. J’ai vu de vastes espaces, j’ai vu chaque chose de l’univers. Et cela m’a terrifié. J’ai aperçu des avions qui volaient en formation, je les ai entendus. Puis une lumière est venue et ils se sont évaporés. Ils sont partis. Ensuite j’ai vu des chars en acier que la lumière a fait disparaître aussi. Ils ont grésillé et fait des bulles comme lorsqu’on verse de l’eau sur un gril brûlant. Cela m’a fait peur (…) Il est impossible de défier le peuple de la nation des étoiles. Impossible. Voilà ce que je venais d’apprendre ».

Les échanges entre Amérindiens et civilisations galactiques existent depuis la nuit des temps. À l’approche du changement terrestre, ces contacts se renforcent et se multiplient.

 Les êtres des étoiles sont depuis des temps immémoriaux invoqués par les Amérindiens lors de certains rituels sacrés. Selon différentes traditions sioux, hopis, yaquis ou cherokees, mais aussi aztèques, mayas et laponnes, le langage de la plupart des peuples amérindiens avait au départ été conçu pour faciliter et stimuler la communication télépathique avec les extraterrestres.            

elkLe chef sioux Standing Elk fait partie de ces êtres étranges, à la fois guides spirituels, guérisseurs, visionnaires et prophètes que les Amérindiens appellent les « hommes-médecine ». À la suite d’un rituel initiatique, son peuple lui a conféré la fonction et le titre de « gardien des Lakotas de l’autel sacré de l’étoile à six branches ». Il dit que, dans un proche avenir, il deviendra connu du monde entier sous le nom de « Wambdi Zizi » (Aigle Doré). Il affirme avoir déjà rencontré à plusieurs reprises physiquement des extraterrestres de très grande taille (plus de 2 m 30) dans une immense salle de vaisseau remplie de lumière et renfermant des ordinateurs connectés directement à leur pensée. Selon lui, les « hommes-médecine » du Lakota, du Dakota et du Nakota seront prochainement amenés à partager avec le reste de l’humanité certaines de leurs connaissances qu’ils tiennent directement des Nations des étoiles, car ce n’est que grâce à elles que nous pourrons, tous ensemble, venir à bout de la pollution et décontaminer notre planète.

Standing Elk dit aussi que Jésus venait des étoiles, que des êtres des étoiles sont régulièrement envoyés sur notre Terre pour nous enseigner, stimuler notre croissance spirituelle et nous préparer aux changements terrestres qui arrivent. Selon lui, les Amérindiens ont le même ADN que certains peuples d’outre-espace. Il reconnaît cependant qu’il y a parmi les extraterrestres des renégats qui ont accepté de collaborer avec le « Gouvernement de l’Ombre », tout en affirmant que le temps qui leur avait été accordé touche maintenant à sa fin, et que les méfaits qu’ils continuent de commettre sur notre planète sont les derniers crimes qu’ils soient autorisés à accomplir.

Témoignages et confirmations de chefs et leaders spirituels amérindiens

Looks-For-Buffalo (Oglala) : « Les Avatars (Jésus, Bouddha etc. et White Buffalo Calf Woman sont des Êtres des étoiles. À chaque tribu indienne correspond une race extraterrestre qui est pour elle une sorte d’ »alter-égo », de double cosmique. Les Êtres des étoiles reviendront aux temps des changements terrestres. Les premiers signes en seront des inondations, des incendies et des tremblements de terre gigantesques. White Buffalo Calf Woman, la Femme Bison Blanc, va revenir sur Turtle Island (Amérique du Nord). Chacun de nous peut attirer les Êtres des étoiles, mais uniquement avec pureté de cœur et d’intention. »

Paula Underwood (Iroquoise) : « Les Iroquois ont reçu un message télépathique d’extraterrestres leur disant : « Nous arrivons ». Les Sages Iroquois répondirent : « Ne venez pas, les hommes ne sont pas prêts ». Les Êtres des étoiles répliquèrent : « Commencez par vous préparer vous-mêmes ». »

Henri Charger (Lakota) parle de nombreuses visites extraterrestres chez les Sioux durant les cérémonies de Sweat Lodge. Il évoque la visite d’une jeune et ravissante femme au teint pâle, au visage lumineux et à la beauté surnaturelle qui ne pouvait, selon lui, qu’être « la Femme Bison Blanc ». Elle apparut notamment à deux scouts Lakotas. L’un eut des pensées de luxure envers elle et périt rapidement. L’autre rapporta son message aux Lakotas. Celui-ci concerne le retour imminent des Nations des étoiles sur la Terre.

Steve Red Buffalo (Lakota) : « Les Sioux viennent des 7 étoiles des Pléiades, qui sont connectées avec la « chanupa », la pipe sacrée. »

Holy Bull (Lakota), « homme-médecine » : « La connaissance des Êtres des étoiles est conservée et honorée dans certains sites sacrés indiens. Ces lieux émettent vers le ciel une sorte de rayon laser bleu, que les Nations des étoiles peuvent apercevoir comme des phares. Des ovnis survolent souvent Bear Butte, le cœur sacré des Black Hills. »

Rod Shenandoah (Blackfoot-Oneida), « homme-médecine » :
« Les Indiens se sentent privilégiés, car ils reçoivent régulièrement des visites d’Êtres des étoiles durant leurs cérémonies. Ils voient ces événements comme sacrés, tout en considérant que cela fait intrinsèquement partie de leur vie. »

Eagle Man (Ed McGaa), militant du mouvement indien et écrivain :
« Les sociétés extraterrestres sont âgées de millions d’années. Les Indiens pensent que les Êtres de l’espace vont bientôt venir. »

Rod Skenandore (Blackfoot) a travaillé avec la NASA et s’est rendu plusieurs fois à bord de vaisseaux extraterrestres : « Nous avons été prévenus de l’imminence du retour des extraterrestres sur la Terre. »

Wobleza (Dakota) a été visité durant une « Inipi » (Sweat Lodge), par un grand vaisseau argenté de la Nation du Bison.
« De Petits Anciens viennent maintenant dans les enfants qui naissent, qui parleront de façon précoce. La naissance du bison blanc femelle est le signe du retour des Nations du Bison depuis les étoiles. »

Pathfinder et Silver Star (Cherokees) : « Les symboles galactiques ont une double interprétation, en tant que Loi Universelle et en tant que Loi Spirituelle. Ces Lois sont encodées dans nos spirales ADN. Nous sommes responsables de la vibration selon laquelle nous vivons, donc attirez la lumière… Les Nations des étoiles font les cercles dans les champs de blé et vont atterrir bientôt… Tout le karma autodestructeur de l’Atlantide et de la Lémurie a été guéri… Le Serpent à sonnettes Diamondback (Quetzalcoatl/Kulkulkan) nous demande de l’inviter en nous pour transmuter le faux ADN. Chacun peut devenir Christ, Quezalcoatl. Soyez en équilibre avec les êtres élémentaux de la terre, de l’air, de l’eau, du feu, de l’éther, de la manna. »

Grandmother Windrider (Maya) (Jusqu’ici, il ne lui était pas permis de parler aux Blancs de la tradition Maya gardée par les femmes) : « Des changements extrêmes vont survenir. Le nettoyage du karma s’achève. Les choses s’accélèrent. Ne soyez plus bloqués par des comportements de victimes. Les Mayas, Toltecs et Olmecs, ont une tradition de contacts avec les Êtres des étoiles. Les Portes des étoiles se mettent en position pour permettre aux Avatars de l’espace d’arriver. Dans les changements terrestres qui arrivent, ceux qui ne seront pas capables de faire la transition dans le Cinquième Monde, se réincarneront ailleurs, sur une planète moins évoluée que la Terre. Certains se réincarneront ici pour nettoyer les débris, et aider à la transition vers une société mondiale de plus haute conscience. Certains seront pris par les Nations des étoiles pour vivre volontairement avec eux… Les changements arrivent, avec un planétoïde qui approche. Élevez votre vibration, pour ne pas être pris dans cette vague d’énergie… Apprenez les techniques de survie dans la nature… Cette société est malade. Il est temps que les femmes se réunissent pour se guérir entre elles, ensuite elles pourront aller guérir les hommes. »

La Nation Lakota-Dakota-Nakota (Sioux), dont Standing Elk est l’un des chefs spirituels, reçut il y a plusieurs siècles la visite physique d’un merveilleux être d’aspect féminin, dont la pureté du visage n’était pas sans évoquer Marie, celle que l’ésotérisme christique bison blanc femmeconsidère comme la Vierge Cosmique. Cette femme extraordinaire, irradiante de Lumière, était habillée à la mode indienne d’une robe de daim blanc. Ils l’appelèrent White Buffalo Calf Woman, c’est-à-dire « la Femme Bison Blanc » . Elle apporta aux Indiens Lakotas de très hauts enseignements spirituels et leur transmit un rituel de paix symbolisé par la fameuse « Chenupa » (le Calumet de la Paix), et destiné à être partagé avec toutes les autres tribus de « Turtle Island » comme les Indiens appellent l’Amérique du Nord, sans distinctions de races ni de territoires.
Après le passage de Buffalo Calf Woman, des prophéties furent révélées à diverses tribus amérindiennes. Elles annonçaient que l’homme blanc viendrait bientôt, qu’il détruirait non seulement leur civilisation, mais peut-être aussi la planète toute entière. Puis viendrait ensuite le temps de la « Nation du Bison », fusion dans l’unité et l’harmonie de la race rouge avec une partie des races blanche, noire et jaune.
La « Nation du Bison » serait le ferment d’une nouvelle société de paix, de justice et de fraternité. Les prophéties annonçaient que la création de la « Nation du Bison » coïnciderait également avec le retour sur la Terre des « Nations des Étoiles » (civilisations des autres systèmes stellaires). Elles révélaient enfin que le commencement de cette Nouvelle Époque serait annoncé par la naissance d’un bébé bison blanc femelle, dont la robe changerait de couleur, pour devenir jaune, rouge et noire.

BisonblancOr, en 1995 naquit dans le Wisconsin un bison blanc femelle nommé « Miracle ». Ce bébé bison était la première femelle au poil entièrement blanc à naître depuis des générations. C’est Floyd Hand, un « homme-médecine » Lakota qui révéla cette naissance à la presse américaine, ajoutant : « Pour nous les Indiens, c’est comme le Retour du Christ pour les Blancs ».
Comme pour confirmer l’imminence de la réalisation des prophéties, d’autres bisons Bisonfemelleblancs femelles naquirent après « Miracle », dont l’une dans une réserve indienne du Dakota. Devant ces signes patents, Arvol Looking Horse, le « Gardien de la dix-neuvième génération du Calumet Sacré de la Femme Bison Blanc pour la nation Lakota-Dakota-Nakota », décida de réunir différents chefs religieux, notables et dignitaires amérindiens, mais également des Occidentaux, en particulier des représentants du courant New Age et de différents mouvements pacifistes internationaux.

Il se rassemblèrent le 21 juin 1996 dans le Wyoming à Grey Horn Butte au pied de l’endroit nommé « Devil’s Tower », qui est la montagne sacrée des Cherokees (rendue célèbre par Spielberg dans son film « Rencontres du 3ème type »).

Cette réunion fut un effort conjoint des chefs Indiens et des leaders du New Age. Le New Age est considéré aux USA comme partie intégrante de la société et ferment d’une nouvelle civilisation, alors qu’il est mal considéré en France. Les anciens et leaders spirituels des différentes tribus d’Amérique du Nord ( Turtle Island ) parlant dans ces congrès et révélant leurs contacts extraterrestres viennent des nations suivantes, entre autres :

Plaines : Lakota – Oglala – Dakotas – Blackfoot – Nakota – Miniconjou – etc.

Est : Iroquois – Obeida – Seneca – Choctaw – Cherokee – etc.

Sud-Ouest : Hopi – Yuck – Aztèques – Apaches – Mayas – Yaqui – etc.

De plus d’autres chamanes d’autres peuples indigènes ont reçu l’instruction de venir également, ayant vu des signes d’anciennes prophéties se réalisant maintenant, disant que le temps était venu de révéler leurs origines des étoiles, l’influence des visiteurs de l’espace sur leurs cultures, croyances spirituelles et cérémonies, ainsi que l’annonce du retour imminent des Nations des Etoiles ( Chefs Maoris, Sammi/Lapons etc. )

Sources : bibliographe – secretebase – Les Emanants.

Transmis par Nadine Jane S.

Cet article, publié dans Philosophie Amérindienne, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Amérindiens et Visiteurs des Etoiles

  1. Stéphane dit :

    Décidément, Chrysalyda, il fallait vraiment que je tombe sur ce site « par hasard », pour lire des informations constructives qui font résonnance en ma pensée.
    Effectivement, je ne sais pas (si, maintenant) pourquoi j’avais une attirance particulière pour le peuple amérindien. Petit à petit, ce que j’entends raconter de leur tradition et transmission ancestrale, ne fait que conforter mon sentiment en ce qui concerne la Source Originelle et nos visiteurs de l’espace.

    Et si le lundi 5 novembre 1990, à 19h, je n’avais pas assisté, en tant que militaire, tout comme des milliers de français, à ce passage phénoménal de ce qui ce pressentait tel un vaisseau céleste, de forme parfaitement symétrique (losange, comme une raie léopard vue de dos) et d’aspect monobloc opacifiant les étoiles, scintillant de « mille » lumières et de « feu de positionnement » définissant sa forme, avec au centre, je ne sais quel propulseur ionique ou torche à plasma diffusant son faisceau à l’oblique, alors certainement, j’aurais adhéré à la thèse officielle ne considérant exclusivement que la rentrée atmosphérique d’un morceau de fusée russe (un fait non contestable, mais insignifiant au fait du phénomène principal). Pour tout dire, celui-là je ne l’ai même aperçu tellement mon regard était subjugué par l’impensable ! Et les témoignages concordent, voire incitent à penser à une visite multiple, imaginons une flotte céleste/aérienne en approche de reconnaissance…

    Depuis, je pense autrement et j’attends, voire je souhaite leur retour s’il est pacifique, car tous les visiteurs ne sont pas à loger à la même enseigne.
    Il y aurait beaucoup à dire, car c’est un poids que de ne pouvoir partager ce genre d’évènement. Cependant telle est la réalité, nous ne sommes pas seuls, loin s’en faut !
    Encore merci Chrysalyda d’être un lumineux vecteur de la Source. 😀

    • Chrysalyda dit :

      Il est indéniablement certain que nous ne sommes pas seuls dans l’univers 🙂 Plusieurs grands auteurs en parlent et le prouvent, et d’autres ont aujourd’hui des contacts, tel que Serge Nazare, Yvan Poirier, Drunvalo Melchizedek, … (contact avec la confédération intergalactique). Cependant pour les visites hostiles, je pense sincèrement, mais cela n’implique que moi, qu’ils ont la technologie assez avancée pour nous faire sauter la tête s’ils le souhaitaient, et depuis le temps… Ils sont surveillés par la même confédération qui nous protègent mais toujours en respectant notre libre arbitre…

  2. Stéphane dit :

    Petite curiosité chronologique au passage : serions-nous déjà dans un bouleversement spatio-temporel ? Votre message de réponse indique ici 21h37, la notification orange de ma messagerie indique 18h37, or, au moment où je vous lis, il n’est que 20h49 en ce même 18 janvier, donc je vous lis avant que vous ne m’écriviez !
    Soit vous m’écrivez sous un autre fuseau horaire décalé de +3 heures vers l’Est.
    Soit l’horloge du blog a le hoquet à la moindre évocation d’étrangetés célestes…

    Il y a comme un petit air de « Retour vers le Futur » mais aussi « Stargate », « Star Trek » alors que nous sommes pourtant dans la réalité, quoique, pour les hindous nous vivrions dans le monde de Maya-l’illusion !…
    Juste histoire de plaisanter à partir de cette anomalie sans conséquence. 😀

    Ceci dit, en « haut-lieu » « on suit » peut-être ce genre de conversation au sujet « gouvernementalement » épineux, car, par exemple, le silence de plomb qui a suivi le très sérieux Rapport Cometa sur les phénomènes OVNI, remis en 1999 au Président Chirac et son Premier Ministre Jospin, laisse présager qu’il se passe des choses dans les coulisses de l’Etat (des états) que l’on veut absolument taire aux oreilles de la population.

    Il est vrai que les théories « complotistes » et « conspirationnistes » fleurissent hardiment sur la toile (arachnoïdienne), mais il a bien un fond de vérité. Outre ces divers témoins à la « David Vincent » qu’il convient d’écouter toujours avec grand discernement, l’accumulation de preuves en artefacts divers en rapport avec nos légendes et la mythologie devraient suffire à une prise de conscience généralisée sur nos origines.
    Cf. Genése 6:1 Quand on revient au texte hébreu, c’est plus parlant :
    « Lorsque les « Adam » (humains) eurent commencé à se multiplier à la surface de « l’Adamah » (la Terre) et que des filles leur furent nées, les « bnéï HaElohim » (les « Fils de Dieu ou des dieux) virent que les filles des « hommes » étaient belles et ils en prirent pour « nashim » (épouses) parmi celles qu’ils choisirent… etc
    Et voilà l’arrivée des géants « ha-Nephilim »… Tout ce qui tombe du ciel n’est pas béni !

    A signaler que le terme « Adam » est de la même racine qu’adom qui signifie « rouge » en hébreu comme le « sang », ce qui nous renvoie inévitablement à l’appellation de « peau rouge » comme les amérindiens ! A méditer sur leur relation au cosmos et au « peuple des étoiles »…

    Mais à force de mélanger « le bon grain et l’ivraie », il est vrai que l’on finit par en perdre son latin, du moins pour les moins connaisseurs et aussi les plus sceptiques. « Errare humanum est ».

    Ah, 21h47 est arrivé, je poste de suite (oups, ça fait déjà une heure que je radote)… 😀 😉

  3. Stéphane dit :

    Merci Chrysalyda 😉 A vrai dire, il suffit d’être attentif à ce que vous écrivez ou répondez aux autres tout en parcourant votre site… J’ai beaucoup de lecture en retard, il y a une foultitude d’informations intéressantes. Bonne journée en « réunion »… de pensée. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s