Le Bodhimanda, Arbre Sacré

BodhimandaL’arbre de l’illumination de Bouddha

Le Bouddha aurait atteint l’illumination ou bodhi sous un pipal à Bodh Gaya. Cet arbre, appelé Bodhimanda ou Bo, occupe donc une place particulièrement importante dans la mythologie bouddhiste. Ses feuilles sont devenues un motif iconographique ainsi qu’un porte-bonheur. Il peut être considéré comme représentant Gautama lui-même ou son enseignement, car un double appelé Anandabodhi, planté sous la direction d’Ananda à Jetavana, recueillait les offrandes des visiteurs venus en l’absence du maître. Il aurait été obtenu à partir d’un fruit de l’arbre original attrapé par Moggallana avant qu’il ne touche le sol. Anathapindika l’aurait enterré dans une jarre d’or et le Bouddha aurait fait pousser l’arbre en une nuit de méditation.
C’est un arbre sacré pour les bouddhistes. « L’arbre de la Bodhi » le plus célèbre est situé à Bodh-Gaya, à environ 100 km de Patna dans l’État d’Indien du Bihar, et c’est sous son feuillage que Bouddha, le fondateur du bouddhisme, a atteint la Bodhi, l’Éveil ou connaissance suprême.
Cet arbre est un de quatre lieux saints du bouddhisme ; c’est donc une destination fréquente pour les pélerins. Il jouxte le temple de la Mahabodhi à Bodh-Gaya. Tandis qu’il méditait sous cet arbre (mentionné comme Assattha dans le Tipitaka), Siddhartha Gautama a atteint le Nirvâna. Par conséquent, l’arbre Bo ou arbre de la sagesse est considéré comme sacré et symbolique par les bouddhistes. Les hindouistes pensent qu’il héberge les dieux.
Le figuier des pagodes, ou arbre de la Bodhi, ou pipal, (Ficus religiosa), est un arbre appartenant au genre Ficus, de la famille des Moracées.
Le pipal est un grand arbre semi-sempervirent ayant une hauteur maximale de 30 mètres environ, avec un tronc au diamètre allant jusqu’à 3 mètres. Les feuilles ont une forme de cœur, avec une extrêmité allongée caractéristique. Elles ont une longueur de 10 à 17 cm et une largeur de 8 à 12 cm, avec un pétiole de 6 à 10 cm. Le fruit est une petite figue de 1 à 1,5 cm de diamètre, devenant violette en mûrissant.
Des représentations anciennes de Shakyamuni l’évoquent sous la forme d’un figuier sortant d’un trône, ou lui attribuent une auréole en forme de feuille de pipal. Selon le Tittira Jataka, le Bouddha lui-même causa l’apparition de l’arbre lors d’une vie antérieure alors qu’il était oiseau : il mangea une figue et une graine digérée donna naissance à l’arbre.

L’arbre originel fut détruit au moins trois fois, dont l’une selon la légende sur ordre de Tissarakha, épouse d’Ashoka, jalouse de l’importance que le roi accordait à l’arbre. Il tenait en effet une cérémonie en son honneur tous les ans au mois de kattika (octobre-novembre). Il aurait été replanté à chaque fois à partir d’un clone sri-lankais. Selon un archéologue anglais, le dernier remplacement aurait eu lieu il y a 120 ans. À l’époque d’Ashoka, il fut flanqué d’un temple, le Bodhimanda Vihara, devenu le temple de la Mahabodhi.


L’arbre est vénéré et respecté dans toutes les civilisations du monde entier. Le culte de l’arbre était pratiqué par nos ancêtres et se retrouve chez de nombreuses populations primitives

Source Wikipédia, les Emanants
Transmis par Nadine Jane S.

Cet article a été publié dans Incroyable Nature. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s