Le Bonheur expliqué par Frédéric Lenoir

Une philosophie du Bonheur.

Pour Frédéric Lenoir, cependant, la chose la plus importante n’est pas le bonheur mais l’amour.
Il est convaincu que l’avenir du monde ne passera pas par le retour aux religions mais par l’épanouissement d’une spiritualité universelle détachée des traditions parce que, selon lui, il y a une distinction importante entre la religion et la spiritualité.
La religion est une dimension culturelle, dans l’histoire de l’humanité, il n’y a pas de peuple sans religion, puisque la religion c’est ce qui unit des individus à travers des croyances, des rituels partagés par quelque chose qui les « dépasse ». Les êtres humains ont besoin de ça. Donc toutes les religions créent du lien social mais le problème de la religion, c’est parce qu’il y a du lien social, on est dans la politique, on est dans le pouvoir, on est dans la domination, d’où les dérives de la religion. La spiritualité, c’est la dimension verticale des religions : ce n’est pas un lien horizontal qui unit les humains, c’est le lien qui les relie avec l’absolu avec une transcendance et c’est ce qui répond aux besoins des sens car l’être humain a besoin de « sens », comme de donner un sens à sa vie, il a besoin de trouver des réponses aux questions « qu’y a t-il après la mort ? »… c’est sa quête universelle …

Transmis et retranscris par Nadine Jane S.

A row of stones in water. A pebble on a background of the sky

Cet article, publié dans Développement personnel, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s