Les principes fondamentaux de la pratique spirituelle

Comment pouvons-nous nous assurer des progrès spirituels rapides et atteindre la béatitude?

 De rapides progrès spirituels peuvent être accomplis lorsque nous réalisons une pratique spirituelle conformément aux principes fondamentaux de la Spiritualité. Même s’il existe de nombreux types de pratiques spirituelles, une pratique spirituelle qui adhère aux principes fondamentaux de la spiritualité est un gage d’efficacité. Dans le cas contraire, nous courons le risque d’effectuer beaucoup d’efforts sans voir de résultats en rapport avec ces efforts fournis.

Il y a autant de chemin qui mènent a Dieu qu’il y a d’individus

Quand on entreprend une pratique spirituelle il est important de garder à l’esprit que chaque individu est différent et que ce qui marche pour l’un peut ne pas marcher pour l’autre. Lors de l’escalade d’une montagne  chaque grimpeur  pense  que son chemin est l’unique chemin, mais lorsqu’il arrive au sommet de la montagne, il réalise qu’il y a un nombre infini de chemins qui auraient pu l’y amener. De même, il y a autant de chemins qui mènent à Dieu qu’il y a d’individus.

Si cinq patients devaient aller voir un docteur et que chacun d’entre eux souffre d’une maladie différente, alors donner au cinq personnes le même médicament ne pourra pas  tous les soigner. De même, chacun de nous est différent, ainsi la même pratique spirituelle ne peut être recommandée pour tous. Dans le domaine spirituel chacun de nous est unique selon les paramètres suivants :

  • La composition des 3 composants basiques subtils (Trigunas) : la personne peut être de nature sattvik, rajasik ou tamasik

  • Les cinq éléments cosmiques  (terre, eau, feu, air et  éther)

  • Le degré des différents aspects de pratique spirituelle qui ont été complétés lors des vies antérieures

  • Les différents comptes accumulés, destin et action délibérée que chacun possède

  • Une personne peut  aussi choisir un certain chemin en fonction  de son tempérament

    D’aller de la multiplicité à l’unicité

    Le résultat de nos efforts est beaucoup plus important quand nous nous concentrons sur un seul objectif plutôt que sur plusieurs. Passer de « plusieurs à un » est favorable aux progrès.
    Quel est le plus efficace ?
    Creuser un puits de 10 mètres pour avoir de l’eau ou creuser 10 puits d’un mètre chacun?
    Acquérir fréquemment de nombreux points de différentes compagnies aériennes ou rester juste avec une seule compagnie?

    Les exemples suivants nous montrent comment ce principe du passage de la multiplicité à l’unicité s’applique aux différents chemins menant à Dieu:

    Le chemin de L’Action (Karmayoga) : Au début un aspirant spirituel donne l’aumône à différents sans abris. A l’étape suivante il concentre ses efforts sur une seule cause, comme par exemple faire des donations à une école ou un hôpital.

    Le chemin de la Connaissance (Dnyanyoga) : Après avoir étudié de nombreux livres sur la spiritualité comme sur la philosophie du new age, un aspirant spirituel finalement se tourne sur un seul texte qui a le pourcentage le plus élevé de vérité spirituelle.

    Le chemin de la Dévotion (Bhaktiyoga) : Un aspirant spirituel passe de l’adoration de plusieurs divinités à la dévotion, à une seule divinité. Il se rend à un lieu de pèlerinage au lieu de plusieurs, lit un livre sacré ou une chanson sacrée au lieu de plusieurs.

    Le chemin de la Répétition du nom de Dieu (Namasankirtanyoga) : Ici l’aspirant spirituel répètera le nom d’une seule divinité au lieu de répéter le nom de plusieurs divinités.

    Le chemin de la Grâce du maître spirituel (Gurukrupayoga ) : Après avoir visité différents saints, l’ aspirant spirituel s’en tient finalement à visiter un seul Guru. Quel que soit le chemin spirituel suivi, à partir d’un certain niveau, les progrès spirituels ne peuvent se produisent sans la grâce, sans la bénédiction d’un maître spirituel.

    Progresser du grossier (tangible) au subtil (intangible) 

    Ce principe  montre que nous devons améliorer notre pratique spirituelle en  allant  d‘une simple action physique à une pratique d’un niveau plus subtile. Une pratique spirituelle subtile est plus puissante qu’une pratique grossière. Prenons un exemple: une relation où deux personnes se serrent la main en signe d’amitié, alors qu’en réalité, ils ne s’apprécient pas beaucoup. Cette démonstration d’amitié n’est en fait qu’une façade. D’un autre coté deux personnes peuvent se sentir très proches l’une de l’autre alors même qu’elles n’ont pas la possibilité de se rencontrer physiquement.

    De même, quand on en vient à pratiquer la Spiritualité, aller juste extérieurement à une messe, une prière ou un culte (niveau physique) sans aucune dévotion a besoin d’être remplacé par une vraie dévotion intérieure pour Dieu ou par un désir intense de grandir spirituellement.

    Offrir à Dieu selon ses talents ou ses capacités

    Nous avons tous à nos dispositions différentes ressources, dons, talents. Ceux-ci nous ont été donnés par Dieu. Un des principes de base de la pratique spirituelle est d’utiliser ces ressources pour le servir comme une part de notre pratique spirituelle et de grandir spirituellement. Les ressources que nous possédons se classent en quatre catégories :

    1. Notre corps

    6th basic principle of spiritual practiceServir avec notre corps signifie utiliser notre corps pour servir Dieu. Par exemple
    Nettoyer un local et le préparer pour une lecture sur la spiritualité
    Conduire des aspirants spirituels a un endroit. Mettre des affiches pour une lecture sur la spiritualité.

     

2. Notre richesse et connexions dans ce monde

6th basic principle of spiritual practiceUn exemple pour servir Dieu en offrant sa richesse et ses connexions dans ce monde serait de:
Sponsoriser la location d’un local où une lecture spirituelle sera faite
Organiser une lecture spirituelle avec un institut avec qui l’un de vous est en lien.


3. Notre esprit et intelligence

6th basic principle of spiritual practiceUtiliser notre esprit et intelligence c‘est utiliser notre créativité et intelligence pour server Dieu. Quelques exemples :
Utiliser notre intelligence pour étudier la spiritualité, la mettre en pratique et la transmettre aux autres.
Utiliser notre don d ‘écriture pour diffuser la spiritualité en écrivant des articles sur la spiritualité.
Aider à maintenir administrativement les documents des événements.

4. Le sixième sens
6th basic principle of spiritual practice
Certaines personnes parmi nous, sont douées d‘un sixième sens depuis leur plus jeune âge. C’est lié à une pratique spirituelle d’une vie passé ou de cette vie présente. Notre devoir est de l’utiliser uniquement pour faciliter notre croissance spirituelle et celle des autres. L’utilisation de notre sixième sens nécessite d’être sous la guidance d’un maître spirituel.


De toutes les offrandes, l’esprit et l’intelligence sont les plus importantes car par cet intermédiaire  une personne peut aider d ‘autres personnes à pratiquer la Spiritualité.

Source : Spiritual Science Research Foundation Inc.
Transmis par Nadine Jane S.

 

 

 

Cet article, publié dans Amour et Spiritualité, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s