Les graines germées

L’alimentation Vivante !

Les Graines germées étaient bien connues du peuple Essénien qui en enseignaient les bienfaits et les consommaient.
Elles font parti de l’alimentation dite « vivante », c’est à dire des aliments BIOGENIQUES (qui donnent la vie).

Lorsque nous consommons des légumes et des fruits frais de notre jardin, nous bénéficions de cette alimentation vivante. Une alimentation vivante, c’est une nourriture biologique végétale, composée d’aliments en pleine croissance qui portent en eux le potentiel de vie.
Lorsque la graine est au sec, elle est « en dormance ». Lorsqu’elle germe, son métabolisme se réveille, au contact de l’air, eau et chaleur, ainsi la plante commence sa croissance.

L’incroyable énergie qu’une graine donne à germer  va permettre l’apparition d’un germe et en quelques jours, cette vitalité transformera la graine germée en  une toute petite plante. Elle concentre certaines qualités, gustatives et énergétiques, de la plante en devenir.
La plante, le fruit, ou le légume, tout comme l’être humain, émettent des vibrations tant qu’ils sont vivants. On peut voir leur aura, ou dans certains cas et selon certains procédés, la photographier. Lorsqu’ils sont cueillis, voire stockés, depuis quelques heures, ils n’émettent plus de vibrations (ondes). Ils font alors parti d’une alimentation BIOSTATIQUE, c ‘est à dire qu’ils ont perdu la plus grande partie des enzymes et vitamines qui forgeaient leur vitalité (les aliments surgelés en font partie, bien qu’ils soient un peu plus énergétiques que les aliments cuits)
La cuisson des aliments leur fait perdre une grande partie de leurs substances vivantes. La germination, au contraire, augmente leur valeur nutritive. Les jeunes pousses et les graines germées sont des aliments de santé très puissants, et préviennent des carences provoquées par l’alimentation moderne, dévitalisée par les industries alimentaires et tous les procédés de stockage, fabrication, conservation, emballage, transport, etc…

Voici une liste des avantages à consommer des graines germées
Stockage et transport facile, sans dégradation
Procédé de germination simple, pouvant être fait chez soi, en jardin ou en appartement.
Elles sont un concentré de substances nutritives, génératrices de Santé
Faciles à digérer et à assimiler, même pour les organismes malades
Elles permettent de se nourrir puissamment avec un très petit budget
On redevient un jardinier « intérieur » et on retrouve le plaisir de cultiver pour soi.
L’observation de la germination et de la croissance des végétaux nous relie à la Nature.

« Dans les graines germées, les acides aminés (qui constituent, lorsqu’ils sont mis bout à bout, les protéines) sont apportés à l’organisme avec toute une série de substances biologiques vitales qui facilitent leur assimilation et leur bonne utilisation. L’introduction progressive de graines germées dans l’alimentation permet de diminuer facilement la consommation de viande sans souffrir de réactions de sevrage. Comme étape préliminaire à la germination des graines dans des bocaux et avec un égouttoir, on peut commencer ses expériences d’alimentation vivante par le tournesol germé. C’est une graine extraordinaire, très facile à préparer. »
(extrait du livre « la diététique du 21e siècle » de Tal Schaller)


Quelles graines faire germer ?

Les céréales :
Riz, blé, avoine, seigle, épeautre, kamut, maïs, orge, millet
Les pseudos céréales :
Amarante, quinoa, sarrasin
Les légumineuses :
Luzerne, les lentilles, le haricot mungo (soja vert), les haricots (sauf les verts), l’azuki (haricot rouge japonais), le fenugrec, les petits pois, le pois chiche, le trèfle.
Les légumes :
Les choux, le brocoli, le navet, la roquette, la moutarde, le cresson, la cressonnette,  le radis, la carotte, le fenouil, le persil, le cumin, le carvi, la coriandre, le cerfeuil, le céleri branche ou rave, l’ail, la ciboulette, le poireau, l’oignon, la betterave, l’épinard, le basilic, le lin, le sésame, la courge, la nigelle, la chicorée, le pissenlit, le tournesol, les fruits oléagineux : noisettes, amandes, pignons, noix, amandes…,

Toutes ces graines, non traitées et issues de l’agriculture biologique, se trouvent sans difficulté dans les magasins bio.

Attention : les graines germées de soja jaune, d’aubergine, de tomate et de rhubarbe sont toxiques, donc impropres à la consommation alimentaire.


Comment faire germer ?

La germination ne nécessite pas de jardin ni de terrasse, elle peut se faire en appartement. Cela tient peu de place.
Les soins pour la germination demandent quelques minutes par jour (rinçage matin et soir). Elles seront consommées, évidement sans cuisson. Elles peuvent être placées au réfrigérateur, avant le début de la germination.

Très peu de matériel suffit en outre pour se lancer dans l’aventure.

Pour faire germer vos graines

Il vous faut juste un bocal, un morceau de mousseline ou autre linge fin et un élastique. Ou bien avec des germoirs bocaux, qui sont une simple variante du germoir artisanal décrit ci-dessus. Ils ont pour unique avantage de comporter un système qui permet l’inclinaison du bocal.

Comme étape préliminaire à la germination des graines dans des bocaux et avec un égouttoir, on peut commencer ses expériences d’alimentation vivante par le tournesol germé. C’est une graine extraordinaire, très facile à préparer.

Le principe :

  • Avant de les faire germer, faites tremper les graines dans de l’eau à température ambiante. Ce trempage a pour but de faire sortir les graines de leur état de dormance.
    La durée du trempage varie selon la taille et la dureté des graines : en moyenne, faites tremper pendant une nuit les petites graines et pendant deux nuits (voire plus) les grosses. Lorsque le trempage s’étale sur deux jours ou plus, changez l’eau de trempage chaque jour en vous aidant d’une passoire.1 – Avec les moyens du bord, dans un simple bocal :
    Faites tremper les graines
  • Mettez une cuillerée à soupe de graines au fond du bocal.
  • Recouvrez les graines d’eau.
  • Couvrez le bocal avec la mousseline maintenue par l’élastique.
  • Laissez les graines tremper une nuit ou plus selon les graines.
  • Videz les graines dans une passoire et rincez-les à l’eau.

2 – Dans un germoir :

  • Dans deux verres d’eau, faites tremper 2 variétés de graines différentes pendant une nuit ou plus (1 cuillerée à soupe de graine par verre).
  • Rincez soigneusement les graines.

Faites germer les graines
Faites germer les graines :

Principe

  • Maintenez les graines hors de l’eau, mais dans une atmosphère humide.
  • Pour cela, 2 à 3 fois par jour rincez les graines avec de l’eau à température ambiante puis mettez-les à égoutter à la lumière, mais à l’abri d’un soleil trop direct.
  • Au bout de quelques jours (2 à 3 selon les graines), le germe apparaît. Quelques jours après, de minuscules feuilles apparaissent à leur tour.

Note : les graines peuvent se consommer soit à l’état de germe, soit lorsque de petites feuilles sont apparues. Toutefois, n’attendez pas trop longtemps, car les pousses se flétriraient.

Cas n° 1 : germination dans un simple bocal

Remettez les graines dans le bocal après les avoir rincées, remettez en place la mousseline et l’élastique.
Afin de mieux répartir les graines le long de la paroi du bocal et leur éviter de moisir, maintenez le bocal incliné, par exemple dans un égouttoir, partie recouverte de mousseline en bas (voir schéma).
Recommencez le processus de rinçage et d’égouttage 2 fois par jour, ou même 3 fois par jour s’il fait très chaud (afin d’éviter les moisissures).

Cas n° 2 : germination dans un germoir

Disposez les graines sur chacun des deux plateaux de germination.
Placez ces deux plateaux sur l’égouttoir et fermez le tout avec le couvercle.
Deux fois par jour, rincez les plateaux de germination avec le couvercle en passant le tout sous l’eau du robinet.
Posez les plateaux sur l’égouttoir pendant 20 minutes environ.
Positionnez alors les plateaux en quinconce.
Répétez les opérations de rinçage et d’égouttage pendant plusieurs jours jusqu’à la germination des graines.

Préparez les graines germées avant consommation

  • Vérifiez la bonne odeur de vos graines germées : dans le cas (rare) où elles dégagent une odeur de moisi, c’est qu’elles ont germé dans de mauvaises conditions de chaleur ou d’humidité. Il n’y a alors rien d’autre à faire que de les jeter.

Astuce : pour éviter ce type de moisissure consiste à ajouter quelques graines de radis parmi vos graines mises à germer.

  • Dans tous les cas, rincez soigneusement une dernière fois vos graines germées avant de les consommer.
  • A priori, tout est consommable dans une graine germée, y compris la racine. Par contre, vous préférerez peut-être vous débarrasser des petites peaux de certaines graines (haricot mungo, tournesol…). Disposez alors les graines germées dans un récipient rempli d’eau et mélangez bien : la majorité des peaux vont remonter à la surface et pourront facilement être enlevées.


    Extraits de la conférence de Tal Schaller sur l’alimentation vivante


    Nadine Jane S
    Aide à la rédaction : site jardinage.comprendrechoisir, Santé Globale, « nouvelle alimentation planétaire universelle et consciente » de Tal Schaller

Cet article, publié dans Nutrition Holithérapeutique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s