Dire ou ne pas dire la Vérité ?

20150514_165551 « Vous n’osez rien dire. C’est une réaction qu’ont beaucoup de gens. Parce qu’évidemment, dire la vérité sans blesser l’autre, ce n’est pas évident. Mais quand on ne dit rien ou qu’on préfère mentir que dire la vérité, ce n’est pas sain. Pourquoi? Parce qu’en agissant comme ça, en réalité vous trompez les gens pour qu’ils vous apprécient. Autrement dit: vous confondez gentillesse et hypocrisie. »

« Voici un sujet extrêmement difficile à débattre. C’est presque impossible de donner une réponse universelle, objective car toute situation est une situation particulière et subjective. 

20150514_144517Cependant, on peut tenter de répondre en avançant dans une argumentation axée sur les conséquences. Le problème de la vérité se pose essentiellement vis à vis de ceux qui sont importants à nos yeux : nos amis, notre partenaire, notre famille. Et plus cette personne à qui on devrait dire la vérité est importante à nos yeux et plus la question devient cruciale, entêtante et lourde de conséquences si elle est sue un jour, soit par nous mêmes, soit par autrui.  

Dire la vérité c’est prendre un risque. Le risque de perdre l’autre, le risque de se retrouver seul, le risque d’être abandonné. Ne pas dire la vérité c’est également prendre un risque. Le risque de devoir mentir puis le risque que cette vérité, accompagnée de ses mensonges soit dévoilée. Dire la vérité va permettre de retrouver son estime de soi, son intégrité et remettre à plat la relation. Ne pas dire la vérité va permettre de garder un contrôle (illusoire) et d’éviter le conflit. 

Notre argument principal pour taire la vérité est souvent axé sur la peur de faire mal, la peur de blesser l’autre et la peur de détruire une relation. Mais c’est une fausse excuse qui permet de noyer son estime de soi dans un sentiment de moralité bienveillante.

20150514_165147Mais ce qu’il y a de plus lourd dans le fait de cacher une vérité est que l’on soit contraint de mentir pour continuer à la cacher. Et, quand la vérité est dévoilée, la pire douleur vient du mensonge. Mentir, c’est s’engluer dans la trahison. Plus nous allons nous taire, plus nous allons devoir mentir et plus nous allons trahir. Celui qui ne dit pas la vérité et s’enferme dans ses mensonges souffre de ne pouvoir la dire. Plus il va mentir, plus il va tenter d’oublier cette souffrance pour continuer à mentir ou maintenir ses mensonges. La vérité va provoquer un raz de marée d’émotions négatives chez l’autre et créer une distance terrible entre les deux parties. Plus que la confiance, c’est le respect qui va devenir branlant et chancelant. Il faut se préparer, rester ouvert et écouter. Une fois dite, c’est la souffrance de celui qui reçoit la vérité qui va être sur le devant de la scène, qui va être au centre de la relation. L’un va se retrouver désemparé face aux émotions de l’autre, l’autre va se retrouver trahi et se croire sans importance aux yeux de l’autre. Le déséquilibre est total et englué dans toute une série d’émotions ingérables au prime abord.  Dire la vérité ou ne pas la dire est une affaire personnelle, mais quand on dit la vérité, il faut la dire complètement et ne pas se contenter d’un quart, d’une demie ou d’un trois quarts. Aussi terrible soit elle, elle doit être totale. C’est seulement à ce prix là que la relation pourra se reconstruire.  Un adage nous dit que toute vérité n’est pas bonne à dire. C’est faux même si la douleur de la vérité à dire est immense et semble insurmontable. Le bénéfice est tout aussi énorme, car la reconstruction, quand elle se présente est forte et porteuse d’avenir. La reconstruction est un vrai travail sur soi et sur la relation. »

20150514_143932Mentir a une véritable influence sur notre Santé

Pourquoi les gens mentent ?

Des chercheurs prétendent que la signification du mensonge social est de donner une bonne image à soi-même et aux autres – de ménager les apparences.

« C’est relié à l’estime de soi, » dit le psychologue Robert Feldman de l’université du Massachusetts. « Dès que les gens sentent que leur estime de soi est menacée, ils commencent immédiatement à dire des mensonges conséquents . »

Si cette affirmation est vraie, beaucoup de gens vivent avec une estime de soi menacée chroniquement. Une étude publiée dans le Journal de psychologie basique et appliquée, a découvert que 60 % des gens mentaient au moins une fois pendant une conversation de 10 minutes, exprimant une moyenne de 2,92 choses inexactes. « Les gens mentent presque par réflexe, » dit Feldman. Mentir pour ménager les apparences crée une fausse réalité faisant croire au menteur qu’elle sera plus facile à faire passer que la stricte vérité. Vivre dans une fausse réalité constante entraîne un énorme problème émotionnell’anxiété. À un certain niveau, vous savez que vous vivez dans un château de cartes. La plus légère brise fait craindre que tout s’écroule. En règle générale, les hommes tendent à mentir pour présenter une meilleure image d’eux-mêmes. Les femmes mentent pour que les autres se sentent mieux. Quoi qu’il en soit, plus vous le faites, plus votre réalité se déforme.

Les avantages à dire la vérité

Ironiquement, l’estime de soi est le premier bénéfice à dire la fidèle vérité. En disant constamment la vérité, le respect de soi augmente considérablement. Deirdre Lee Fitzgerald, professeur assistante de psychologie, affirme que mentir conduit à la dépression, à l’anxiété, à casser l’estime de soi et à des relations gâchées. Pour beaucoup de gens, mentir est une armure psychologique dont ils ont besoin pour survivre dans un monde social effrayant. L’ennemi, c’est la désapprobation sociale. Mentir, la seule chose que nous pensions pouvoir faire comme les enfants, fait des ravages dans notre vie d’adulte.

« Les recherches ont relié aussi le fait de mentir à un risque accru de cancer, d’obésité, d’anxiété, de dépression, d’addiction, d’une mauvaise satisfaction dans le travail et les relations, » dit le Dr Fitzgerald.

20150514_162146Le mensonge primaire affecte la santé et la longévité par une augmentation du stress. Mentir a un effet négatif physique et émotionnel. Comme un mensonge en entraîne un autre, on peut être contraint à un très éprouvant cycle de mensonges qui deviennent de plus en plus difficiles à garder cohérents (fausse réalité). Une exposition à long terme au stress peut entraîner de sérieux problèmes de santé et peut diminuer la longévité.

Un autre des avantages à dire constamment la vérité est le pouvoir personnel et l’autorité morale qui découlent du fait d’éviter ce cercle vicieux. Dans le monde anxieux et compulsif des menteurs, ceux qui vivent en harmonie sont bien plus à l’aise à l’intérieur d’eux-mêmes et cela se voit.

Sources : http://www.blog-psychologue.fr                    http://inlpcenter.com

Transmis par Nadine Jane S.

Cet article a été publié dans Réflexions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s