La Divine Matrice

La Divine Matrice,
Extrait de la Conférence de Gregg Braden,
Milan 2007

Quel rôle joue la Divine matrice dans la réincarnation ?
https://i0.wp.com/i.ytimg.com/vi/1xCss_ck_Hk/hqdefault.jpgDans les traditions judéo-chrétiennes, la réincarnation faisait partie de notre culture jusqu’à ce que les livres qui parlaient de la réincarnation aient été retirés.
La Réincarnation a sa place dans presque toutes les autres traditions spirituelles et religieuses. Le christianisme en parlait également dans des livres qui ont été retirés, des livres comme l’évangile selon Thomas, ou des livres comme ceux d’Adam et Eve. Le deuxième livre d’Adam et Eve parlait de la réincarnation de l’âme et du corps, et de la création de notre corps et de notre Âme, et comment notre corps a été créé séparément de notre âme et comment il a été fait de la meilleure façon possible pour pouvoir contenir les pouvoirs de notre Âme dans ce monde… Dans notre culture, ces informations ont été perdues mais elles subsistent encore dans d’autres cultures mais le concept de la Divine Matrice donne à la spiritualité et à la science un langage commun. La divine matrice, c’est ce qu’on pense être un essieu, l’essieu dont on parle dans les traditions anciennes.
Lorsque notre Âme quitte notre corps au moment de la mort, où va-t-elle ?
Elle s’élève dans de plus hautes dimensions de la Divine Matrice. Il y a 30 ans, les scientifiques ne reconnaissaient pas les dimensions supérieures. Ils reconnaissaient l’existence de seulement quatre dimensions. De nos jours, les nouvelles théories de la physique nous disent que notre Univers, tel que nous le connaissons, est fait d’au moins 25 dimensions… !!
Aussi, aujourd’hui, les physiciens parlent beaucoup de cette dimension supérieure, la Matrice Divine. Elle est le lieu où l’Ame voyage au cours de ses différentes vies. Au fur et à mesure que nous examinons ces différentes traditions en prenant en compte les différents langages, nous comprenons ce que ces gens avaient compris dans le passé, et que nous commençons seulement à comprendre aujourd’hui.
Nous savons aujourd’hui, que toute la matière est connectée et que le langage de notre cœur est un langage qui affecte le monde autour. Nous savons qu’il existe un champ d’énergie à la place de ce que nous croyions être les espaces vides, que l’on appelle la Divine Matrice, l’esprit de Dieu, l’esprit de la Nature, l’hologramme quantique… toutes ces appelations différentes désignent le champ. Nous savons également que lorsque nous créons le sentiment adéquat (sentiment = une pensée qui crée une émotion), nous apportons des changements dans le champ qui nous entoure.

Gregg Braden est allé au Tibet, plusieurs fois, avec des pèlerins. Lors d’un voyage, il posa une question à un abbé « lorsque nous voyons vos prières de l’extérieur, que se passe-t-il en réalité à l’intérieur pour nous ? »
Voici sa réponse « vous n’avez jamais vu nos prières car une prière ne peut être vue Ce que vous voyez, ce sont des choses que nous faisons pour créer le sentiment adéquat dans notre corps car le sentiment est une prière ». Il aura fallu qu’un Abbé Tibétain nous apprenne ce secret :
« le sentiment est une prière ». L’abbé lui retourna la même question « et vous, comment priez-vous dans votre culture ? »
Voilà ce qu’il s’est passé en réalité : lorsque nous avons perdu les textes bibliques qui faisaient parti de la culture Judéo-Chrétienne, et qui disaient que le sentiment est une prière, nous avons commencé à croire qu’il suffisait de dire des mots pour prier, qu’il suffisait de dire les bons mots au bon moment de la journée, ou qu’il suffisait de prier un certain nombre de fois par jour, pour que la prière soit magiquement exaucée. Et lorsque nos prières ne sont pas exaucées, nous sommes frustrés, pensant que la prière ne fonctionne pas… Réciter des mots n’est pas prier, c’est avec le sentiment qu’on prie. C’est une chose que les moines et les nonnes ont enseigné et pratiqué pendant 17
https://bolstablog.files.wordpress.com/2008/11/gregg-braden.jpg?w=204&h=26400 ans. Mais il ne s’agit pas de ressentir n’importe quel sentiment pour créer l’effet désiré… Rumi a dit :
« Out beyond ideas of wrong doing and right doing, there is a field. I you will meet you there » (au-delà des idées du bien et du mal –jugement- il y a un champ. Je vous y rencontrerai là bas)

Quel est ce lieu, au delà du jugement et de l’égo ? Un lieu où surgissent les sentiments qui créent la guérison ou les miracles ? Cela ne peut se produire dans notre esprit, mais dans notre cœur.. Les Cherokee du Sud Est disent « l’œil unique du cœur ». Celui qui est capable de voir ce qui est, et non pas les jugements. C’est la partie en nous qui a le pouvoir de guérir notre corps et celui des autres, de créer la paix dans le monde.
Gregg Braden repart au Tibet. Il pose alors la question suivante à un autre moine Tibétain « quelle est donc la force qui connecte toutes les choses dans l’univers ? » Le moine lui répondit un mot « la compassion ». Les occidentaux ne donnent pas le même sens au mot « compassion ».
Quand nous ressentons dans notre cœur la compassion, nous avons le même sentiment de  la consistance même du sentiment dont est fait l’univers.
La compassion ne se résume pas à dire « pauvre homme, pauvre femme » ni même à le penser, ceci étant une infime partie du sentiment de la compassion.
La compassion est la capacité de voir le monde tel qu’il est en faisant abstraction de nos jugements.
C’est le travail de toute une vie pour nous tous. La compassion est donc cette force. Pour créer des miracles, il faut faire comme si ces miracles se sont déjà produits, sans jugement, sans égo, ce qui nous est très difficile dans notre civilisation Occidentale.

Tiré de la conférence de Gregg Braden (extrait) : Matrix Divine-Milano 2007
Transcription : Nadine Jane S.

Lien direct vers la  conférence sur youtube (3h54min)

Biographie de Gregg Braden :
Gregg Braden est un auteur de best-sellers. Après une carrière prolifique dans l’informatique de haut niveau, il entreprend une quête qui le conduit dans des monastères de l’Égypte, du Pérou et du Tibet à la recherche des secrets encodés dans les traditions ancestrales. Il est reconnu mondialement comme un pionnier parmi ceux qui arrivent à établir le pont entre la science et la spiritualité. Parmi les nombreux livres qui ont résulté de sa quête, mentionnons  » L’Effet Isaïe « ,  » Le Code de Dieu « ,  » Marcher entre les mondes  » et  » La Divine Matrice « . Les ouvrages de Gregg sont publiés en 15 langues, dans 23 pays.

      

Cet article, publié dans Physique quantique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour La Divine Matrice

  1. Theoria Omnia dit :

    Bonjour, je vous envoie l’adresse de mon blog dans lequel je propose une mathématique précise de la divine matrice.

    http://theoria-omnia.blogspot.ca/
    Bienvenue,

  2. dominique dit :

    Bonjour,
    Merci de tout cœur à tout ceux qui œuvrent.
    Après une très longue quête je vis moi-même, en ce moment même, le processus de réincarnation. Mon âme a voyagé en conscience dans tous les mondes et espaces temps pour rassembler les outils et les connaissances nécessaires pour modifier mes anciens schémas et pour me préparer à ma renaissance.
    J’y suis ! Ce dimanche j’ai eu 49 ans. 4+9 font 13 !
    Et précisément ce dimanche mes guides et mes mentors m’ont donné un grand travail à accomplir pour modifier complètement mon ancien ADN et m’ont invité à faire une offrande à la Terre Mère à l’occasion de la fête du Wesak.
    Hier lundi, je me suis rendu compte que je n’avais plus aucun contact avec eux mais un autre être est venu. Cet être ne s’est pas nommé, j’ai seulement senti qu’il s’agissait d’une très vieille âme remplie de douceur et d’une grande sagesse.
    Ce matin à mon réveil, je me suis souvenue que j’avais été emmené cette nuit dans un lieu sacré ou j’avais reçu un rituel et que l’on m’avais installé dans un doux cocon.
    En cet instant précis je conscientise que cette vieille âme qui est venue à moi est la Terre Mère et que le cocon ou je me trouve est celui de la Divine Matrice.
    Le sensation est merveilleuse, je sais, je sens que je suis merveilleusement bien protégée, que je suis en sécurité, que je suis tendrement aimée et que l’univers s’occupe de me nourrir et de tout pour que prospère et grandisse vite pour me préparer à ma nouvelle vie.
    Chaleureusement.
    Dominique-Renée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s