Newsletter du mois (Aout 2015)

20150607_145446Cher Abonnés,

Voilà plus d’une année et demie que j’approvisionne ce blog d’articles que je sélectionne pour vous, et qui me semblent importants dans notre cheminement à tous vers l’Eveil. Comme je l’ai déjà précédemment écrit sur l’article https://chrysalyda.com/2015/04/27/a-propos-de-moi-2/, ma vie est loin d’avoir été un fleuve tranquille! J’ai pris de nombreuses routes et des centaines de traverses pour en arriver là où je suis aujourd’hui. J’ai l’impression d’avoir vécu déjà trois vies différentes en une seule, et j’entame la quatrième. Ce travail que j’ai entrepris sur moi, ces dernières années (environ 10 ans) a porté ses fruits. Je viens d’un environnement émotionnel très toxique qui avait semé du poison quotidien dans mes veines et c’est seulement lorsque l’opportunité d’en partir loin, géographiquement, s’est présentée, que j’ai pu alors entreprendre un énorme mais véritable travail sur moi, thérapeutique en premier lieu qui m’a donné de fameux outils que je continue à utiliser quotidiennement : une véritable désintoxication, suivie d’une ouverture spirituelle. Beaucoup de travail personnel a été fait grâce à de nombreux livres très porteurs, qui m’ont  permis de comprendre les bons et mauvais fonctionnements et/ou comportements, les miens mais aussi ceux des autres. D’apprendre à savoir QUI je suis.

J’ai écrit sur pas moins de 10 cahiers, et d’analyses en révélations, avec pour références d’excellents auteurs, j’ai pu avancer et je continue à avancer. Rien n’est jamais fini, bien au contraire… On se demande quelquefois, dans les moments de  découragement (nous en avons tous, nous sommes humains avant tout!), combien de couches encore va-t-il falloir récurer dans nos casseroles pour arriver à ce qu’elles soient totalement propres, entre l’égo, l’émotionnel, le psycho généalogique, les karmas, … il y a de quoi en perdre son latin … !! Possible qu’une vie ne me suffise pas! Je continuerai dans la prochaine! 🙂
Dans la Newsletter du mois, je vous délivrerai des « processus », des clefs, des analyses de réflexions selon des exercices de développement personnel, ou des livres, ou des références, ou des sites internet qui m’ont permis de débloquer/comprendre un ou des mauvais schémas internes et ainsi aider à la conscientisation du problème posé. Et donc le dépasser. Le but étant simplement de  vous aider, avec ma force de guerrière! 🙂 En dessous, vos commentaires et questions sont les bienvenus. Comme pour un forum, vous pouvez également vous entraider. Sachez seulement que vos commentaires sont en modération pour des raisons évidentes de respect, je ne tolère pas les disputes et les insultes et supprime tout  commentaire malveillant ou publicitaire.

Le Pouvoir de créer

« Ce que je vis est purement la conséquence de mes pensées; mes pensées sont entièrement le fruit de mes décisions; mes décisions sont uniquement le résultat de ce que je veux, et ce que je veux n’est  rien d’autre que le produit de ce que je sais »
Cette  réflexion, tirée du  livre « le pouvoir de créer » de Esther et  Jerry Hicks (lien au bas de l’article) qui résume tout le processus de notre pouvoir créateur, m’a amenée à comprendre plusieurs choses très importantes : au départ, il y a nos croyances (95% de nos croyances, issues de notre « domestication » sont fausses). Ces croyances sont « ce que je sais », ce qu’on m’a appris depuis mon enfance. Et qui ont été « validées » plusieurs fois, au cours de notre vie. Car nous n’attirons que, ce en quoi nous croyons **
En fonction de ce que nous croyons, nous voulons. Mes choix, mes décisions seront donc en fonction de ce que je veux. Ces décisions, ces choix génèrent alors des pensées, et comme nous le savons, ces pensées sont vibratoires. Nous vivons donc ce que nous pensons. « Nous sommes ce que nous pensons » dit Bouddha.

**Attention, quelquefois nous croyons croire quelque chose mais au fonds de nous, il n’en est rien. Là se situe tout le fonds du « problème ». Si nous vivons quelque chose de contradictoire avec ce que nous croyons croire, c’est qu’au fonds de nous, nos croyances limitantes, issues de notre « domestication » parentale sur un modèle de Société (pour vivre le rêve de la Société), sont  différentes. Ainsi nous attirons à nous ce que nous vibrons. Un exemple : Si, pendant toute votre enfance, vous avez entendu vos parents vous dire que vous êtes « bon à rien », maladroit, etc… vous l’avez cru, jour après jour, et vous avez grandi en le croyant. Bien entendu, vous êtes en adulte, opposé à cela et vous croyez que vous croyez cela faux. Pourtant rien ne vous réussit vraiment. Vous vous interrogez… en fonction de cette (fausse) croyance bien ancrée en vous, de ces paroles empoisonnées, vous envoyez à l’univers des signaux vibratoire de « bon à rien »… Même si l’Ego n’est pas d’accord. Et malgré vos demandes, vos souhaits, à l’Univers, cela ne fonctionne pas. Beaucoup de personnes ont été déçu de « la loi de l’attraction », car « ça fonctionnait pas ». Pourtant, oui, ça fonctionne, c’est la Loi de l’univers, elle fonctionne à notre insu, invariablement…
La seule solution reste à déceler la croyance en question, à la faire ressortir, la comprendre, la conscientiser et ainsi la dépasser, de façon à en programmer une autre. Votre vibration changera immédiatement.

Ces croyances peuvent s’être infiltrées en nous à notre insu. Une petite fille ayant vu son père être infidèle à sa mère, pourra, sous le choc émotionnel, intégrer que tous les hommes sont malhonnêtes, et le croire profondément. Dans sa vie adulte, elle attirera à elle, par ses pensées générées par ses croyances, des hommes infidèles, invariablement. Cela validera encore plus ses croyances. Elle se dira « vraiment, j’ai raison, tous les hommes sont des infidèles! » Et pourtant, dans ses souhaits les plus profonds, elle désirera un partenaire fidèle! Mais ses croyances validées à plusieurs reprises par ses propres expériences, seront renforcées par la peur. Tant qu’elle ne mettra pas le doigt sur cette fausse croyance, son choix de partenaire ne s’améliorera pas.

Quand un domaine ne fonctionne pas comme le voulez, quand vous avez cette impression de stagner dans votre évolution de vie, il faut aller chercher dans les croyances. Pour ma part, j’en ai décelé quelques unes qui ont tout changé dans ma propre vie! Et croyez-moi, quand on en est libéré, ce n’est que du bonheur qui nous attend!
Comment je m’y suis pris ? Le plus simplement du monde : un cahier, un stylo. Un endroit calme, personne qui ne pouvait me déranger.
J’ai écrit mon problème. Puis je me suis concentrée uniquement sur mes ressentis.  J’avais un problème avec l’argent. Toute ma vie, j’avais vivoté. J’avais repris des études, et malgré un travail acharné, je n’arrivais pas à obtenir mon diplôme. Par 2 fois, j’ai eu raté mon examen, de peu. Comme un « fait exprès »… Non seulement, cela m’enfonçait doublement financièrement, mais cela validait également un manque de confiance en moi et en mes compétences. Cependant, le problème ne semblait pas venir de là. Je sentais « qu’autre chose » me dérangeait, me bloquait, et je n’arrivais pas à y mettre le doigt dessus. Je me suis alors posé la question de ce que « je serais » une fois mon diplôme obtenu. J’ai essayé de m’imaginer. A ma grande surprise, j’ai ressenti un malaise. Plusieurs choses me sont passées par l’esprit, je me suis projetée dans le futur, diplômée, et gagnant raisonnablement ma vie, enfin « sortie d’affaire » et loin des fins de mois  difficiles. Cela aurait du m’enchanter, me motiver. Mais le malaise était toujours là. Sortir de la case « pauvre » me faisait peur. Pourquoi ? Si ma famille était lourdement névrosée, elle était cependant assez aisée financièrement. Alors pourquoi faire partie des gens aisés me mettait si mal à l’aise? Des souvenirs d’humiliation, de domination de la part de mon père, envers les personnes pauvres me sont soudain apparus. Je me souvenais, depuis ma plus tendre enfance, avoir rêvé d’un prince charmant, charmant mais très pauvre! Je voyais l’argent en horreur… De déduction en déduction, tout en écrivant toujours tous mes ressentis, j’ai soudain compris que ma croyance limitante était que les gens riches étaient « méchants, dominateurs, méprisants » (à l’image que m’en avait donné mon père) et les gens pauvres étaient « très gentils, plein d’amour » (par opposition) Pas étonnant que je ne voulais pas changer mon statut de « pauvre »! Bingoimage-lacher-prise, j’avais décelé ma croyance limitante.
L’étape suivante, je me suis alors demandé qu’est ce qui pouvait me faire croire que je deviendrais « mauvaise » en gagnant raisonnablement ma vie? « Vais je changer? non! » me suis-je dit. Et sur mon cahier j’ai écrit « je suis ce que je suis« . Je ne porte pas en moi les morceaux de « méprise » ou « domination » que possède mon paternel, qui a fait de son patrimoine, son moyen d’existence. Sans aucun jugement, j’ai accepté l’idée d’être différente et j’ai pris conscience que cette croyance limitante me renfermait dans une peur illusoire. J’ai alors écrit tout ce que j’allais pouvoir faire, une fois diplômée, en y mettant les bonnes vibrations de mon cœur. Et vous savez quoi ? 🙂 J’ai repassé mon examen, deux mois plus tard, et je l’ai obtenu 🙂 Ainsi, ma vie a radicalement changé, du jour au lendemain.

Nous sommes de fabuleux créateurs, mais nous ne pouvons pas créer notre vie souhaitée, si en nous, nous continuons à garder des croyances limitantes. Nous ne pouvons créer qu’à partir de ce que nous sommes. Le plus gros travail consiste à déceler nos croyances erronées.


J’ai lu entièrement cette série de livres. Les auteurs, Esther et Jerry Hicks, à travers Abraham,  un groupe d’entités, sont, à mon sens, les pionniers même si d’autres auteurs comme Napoléon Hills les a précédés. Ces livres m’ont été d’une précieuse aide et j’y retourne, assez fréquemment, relire des passages que je trouve fabuleux…

Namasté mes chers amis
Coeurdialement vôtre
Nadine Jane S.

Cet article, publié dans Newsletters, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Newsletter du mois (Aout 2015)

  1. Sandrine dit :

    Merci pour ce partage. j’adore te lire. t’es textes sont très agréable à lire, riches et très parlant.
    dans cette période de troubles incessants ( vivement la fin ) te lire est très apaisant.
    amitié.
    Sandrine

    • nadinejanes dit :

      Merci à toi Sandrine 🙂 Oui cette période est très fatigante, les énergies sont de plus en plus denses, tout se bouscule 🙂 Le travail sur nous, notre évolution s’en fait ressentir, ce sont des montagnes russes émotionnelles. Je te souhaite une très belle journée 🙂

  2. muyaomoon dit :

    Merci pour ce partage ❤ je suis complètement d’accord. Le plus dur est de trouver l’origine… et ce que nous sommes vraiment lorsque les pistes ont été brouillées.

    • nadinejanes dit :

      Un parcours de combattant 🙂 …. De bons outils sont parfois nécessaires… et quand on fait sauter un verrou, le bonheur est derrière la porte lorsqu’on a réussi à l’ouvrir. Mais pour cela, faut-il trouver la bonne clef qui ouvre cette porte. On nous brouille dès notre enfance, car on nous domestique pour vivre le rêve de la Société. On s’intoxique des névroses de nos parents, jusqu’à en porter des morceaux, ou bien à aller les chercher chez les autres pour qu’ils se manifestent à nous… Nous sommes ici sur la Terre pour apprendre. C’est la planète Ecole. Prenons ces expériences et ce travail comme quelque chose de priviliégé et de merveilleux qui nous permet de grandir et de nous dépasser, afin d’en arriver à DEVENIR QUI NOUS SOMMES… Bonne après midi, Muyaomoon ❤

  3. Anonyme dit :

    Je l’ai posté sur Gmail+

  4. nass dit :

    salut, contente d’avoir des nouvelles de ton chemin. Je vais regarder de plus près à mes croyance imposées. Sinon moi jusqu’ici, j’en suis a calmer mon mental par la détente de mon corps, je suis partis en vacance dans ma famille et ça été trop dure pour moi. Toujours est-il que l’Amour pour sois même, se sourire dans nôtre intérieur est vital pour trouver la paix.
    Bonn continuation à tous…..<3

  5. Brigitte Mura dit :

    Bonjour,
    Je viens de rejoindre ce blog et je suis émerveillée par la puissance de tes mots et leurs justesses.
    Je suis depuis peu sur le chemin vers la lumière.
    Comme toi j’ai eu une enfance et une vie adulte difficile mais te lire me conforte dans mon travail actuel.
    Merci à toi,
    Humblement,
    Brigitte

    • nadinejanes dit :

      Bonsoir Brigitte,
      Sois réconfortée… le chemin semble difficile, mais il en vaut la peine. Les épreuves sont souvent terribles, mais on en sort plus fort, toujours plus fort… Quand la mort est comprise comme une transformation, on comprend qu’on est là pour les avoir surmontées (les épreuves), devenir meilleur, et tout ce que nous avons fait dans cette vie, tous les karmas résolus ne seront plus à faire, pour Après…
      Coeurdialement ❤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s