Le combat du Guerrier Chaman

Pourquoi les chamans se font-ils appeler « guerriers » ?

D’après la voie chamane , il existe un « parasite » qui envahit l’esprit humain. Ce parasite, c’est notre mental, notre égo, qu’eux nomment le Juge, la Victime, et le système de croyance.
Toutes les règles de la société, ses croyances, ses lois, ses religions, ses différentes cultures et modes de vie, ses gouvernements, ses écoles, ses événements sociaux, ses jours fériés font parti du « rêve de la Planète ». Nous avons été domestiqués selon le système de croyance par nos parents qui l’ont été par leurs propres parents, et ainsi, de génération en génération.
Enfant, nous n’avons jamais pu choisir nos croyances. Nous n’avons pas choisi notre langue maternelle, ni notre religion, ni nos valeurs morales, nous n’avons rien choisi, même pas notre prénom et notre nom. . Mais nous avons donné notre accord à l’information qui nous été transmise du « rêve de la planète ».
Dans la mesure où nous donnons notre accord, nous CROYONS. Cela s’appelle la foi. Avoir la foi signifie «
croire sans conditions ».
Enfant, nous croyons tout ce que les adultes nous disent. Ainsi nous sommes domestiqués à croire, sans conditions. Nous ne pouvons que donner notre accord, nous ne sommes pas assez forts pour nous rebeller. Cela s’appelle « le processus de domestication ». Cette domestication est si forte que plus tard, même adulte, nous devenons autonome dans notre propre domestication.
Ce système de croyances issu de cette domestication dès notre naissance, est comme « un livre de Loi ». Tout ce qui s’y trouve est « la vérité », notre vérité propre à chacun. Ce livre de Loi dirige notre vie.

Une part de notre esprit juge toute chose et chacun de nous. C’est le Juge Intérieur qui nous tyrannise : chaque fois que nous faisons quelque chose de contraire à notre Livre de la Loi, le Juge nous déclare coupable, nous devons être punis et avoir honte. Cela se produit tous les jours, et plusieurs fois par jour.
Une autre part de nous-mêmes reçoit ces jugements : on l’appelle la Victime. La Victime subit la réprimande, la culpabilité et la honte. C’est cette partie de nous qui dit « je suis pas assez bon, je suis pas assez beau, pas assez intelligent, je ne mérite pas … etc » et le Juge répond : « Oui tu n’es pas assez bon ! ». Et tout cela découle d’un système de croyances que nous n’avons JAMAIS CHOISI de croire. Ces fausses croyances contrôlent notre vie. Tout ce qui va à l’encontre de ce Livre de Loi intérieur, nous fait ressentir de LA PEUR, et notre réaction est de produire du poison émotionnel.
Lorsqu’on évoque la voie toltèque chamane de la liberté, le Juge, la Victime et le système de croyance sont, pour les chamanes, un parasite qui contrôle leur esprit et leur cerveau. De leur point de vue, tous les humains « domestiqués » sont malades, parce que parasités.
Qu’est ce qu’un parasite ? C’est une créature qui se nourrit de la vie d’autres êtres vivants, suçant leur énergie sans rien donner en retour, et détruisant petit à petit ses hôtes. Le Juge, la Victime et le système de croyances correspondent à cette description. Les Toltèques croient que le parasite contrôle notre esprit, donc notre rêve personnel, notre pouvoir personnel. Le parasite rêve à travers notre esprit et vit sa vie au moyen de notre corps. Il survit grâce aux émotions négatives engendrées par la peur et prospère grâce aux drames et aux souffrances.
Tout le monde parle de liberté. Mais sommes-nous véritablement libres ? La réponse est non, nous ne le sommes pas.

La véritable liberté est de pouvoir être libre d’être qui nous sommes vraiment!

Nous comprenons alors que ce qui nous empêche d’être libres, ce n’est ni le gouvernement, ni le temps, ni les parents, ni la religion, ni même Dieu ou le Grand Esprit qui est quelquefois accusé ! Ce qui nous empêche d’être libre, c’est NOUS-MÊMES parce que nous avons donné notre accord à notre système de croyances issu de notre domestication. Comment expliquer que certaines personnes pensent que le mariage est une perte de liberté ? Ces personnes là  sont gouvernées par le parasite du Juge et de la Victime qui engendrent le ressenti de peur. Mais en aucun cas, elles ne sont libres. Elle sont Victimes de leur Juge Intérieur, et sous son emprise.
La liberté peut se voir chez un tout petit enfant. Il fait ce qu’il veut, il n’a pas peur de jouer, de s’aventurer, d’explorer le monde. Ils expriment ce qu’ils ressentent.
Il faut beaucoup de courage pour se libérer de notre système de croyance, du « rêve de la planète ». En changeant le fondement de nos propres accords, on se libère de la tyrannie du juge, et du rôle de la victime.

Voilà pourquoi dans toutes les traditions chamanes de l’Amérique, du Canada à l’Argentine, les chamans se font appeler des guerriers, parce qu’ils sont en guerre contre le parasite de l’esprit!


Le guerrier est celui qui se rebelle contre l’invasion du parasite
. Il se rebelle et lui déclare la guerre. Être guerrier ne veut pas dire gagner toutes les guerres. Quelquefois on en gagne, quelquefois on en perd, mais on fait toujours de son mieux et ainsi, au moins, on tente de redevenir libre.

Le parasite peut être comparé à un monstre à mille têtes, chacune de ses têtes étant l’une de nos peurs. Si on veut être libre, il faut le détruire et s’attaquer à une tête à la fois. Même si le processus est lent, il fonctionne. Chaque fois qu’on fait face à l’une de ses peurs, ON EST UN PEU PLUS LIBRE.
Une autre approche consiste à cesser de nourrir ce parasite. Si on ne lui donne plus rien à manger, on le tue par inanition. Pour cela, il faut contrôler ses émotions et ne plus entretenir celles qui proviennent de la peur. C’est très difficile à faire, car le Juge et la Victime contrôlent notre esprit.
3plume marg               La discipline du guerrier est de contrôler son comportement

La façon de voir le monde dépend des émotions que l’on ressent. Si on est capable de voir son propre esprit comme étant malade, on voit qu’il y existe un remède. On a besoin de la vérité pour ouvrir ces plaies émotionnelles, en sortir le poison et les guérir complètement. Nous devons pardonner à ceux qui nous ont fait du tort, non pas parce qu’ils méritent d’être pardonnés, mais parce qu’on s’aime tellement soi-même, qu’on ne peut plus continuer à payer pour les injustices passées: « je ne serai plus la victime! ». Il faut pardonner aux parents, aux frères et sœurs, aux amis, au Grand Esprit, Dieu. Vous saurez que vous avez pardonné à quelqu’un lorsque vous serez capable de le voir sans réagir émotionnellement. Même en entendant son nom. Lorsque quelqu’un peut toucher l’endroit où se trouvait une plaie et que cela ne vous fait plus mal, vous savez que vous avez pardonné.

La vérité est semblable à un scalpel. Elle est douloureuse car elle ouvre toutes les plaies recouvertes par des mensonges, afin qu’on puisse guérir.
Comment devenir un guerrier ? Le guerrier possède la conscience d’être « en guerre » et cela demande de la discipline, la discipline du guerrier, soit être soi-même.
Le guerrier possède le contrôle de ses propres émotions, son propre moi. Le guerrier réfrène ses émotions, il les contient puis les exprime au bon moment. Voilà pourquoi les guerriers sont impeccables : ils contrôlent leurs émotions et donc leur propre comportement.

3plume marg
Que votre parole soit toujours impeccable
Quoiqu’il arrive n’en faites jamais une affaire personnelle
Ne faites pas de suppositions
Faites toujours de votre mieux
3plume marg

D’après le livre de Don Miguel Ruiz : les quatre accords Toltèques
Transcription, synthèse et mise en page: Nadine Jane S.


                                      

Qui sont ces Toltèques ?

Guerriers du nord de l’Amérique latine, les Toltèques ont vécu dans l’actuel Mexique entre les années 1000 et 1300. D’après les légendes et les vestiges retrouvés, ce peuple a développé le raffinement dans les arts et l’architecture, ainsi qu’une sagesse dont les fameux accords seraient la clé essentielle. Revendiquant fièrement cet héritage, les Aztèques auraient transmis le savoir et la philosophie des Toltèques.

Cet article, publié dans Amour et Spiritualité, Chamanisme, Réflexions, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Le combat du Guerrier Chaman

  1. ThySan dit :

    Moi PachamamdreSan atteste que cet article est une eau de source claire est Pure pour les esprits qui cherchent leurs Vies!

  2. gima46 dit :

    Merci pour ce bon article, je tiens à vous signaler que C.Castaneda parle déja de tout ceci dans ses nombreux livres que vous avez probablement lus, je tiens à attirer votre attention que le mot « guerrier » à aussi été utilisé par certains moines Bouddhistes Zen puis tibétains il y à déja plus d’un millénaire . De plus les chants védiques notamment la Baghavad gita à travers la voix de Krishna initiant Arjuna font aussi une apologie du comportement guerrier « traqueur »
    Amicalement gilbert marie

    • nadinejanes dit :

      Merci pour ces informations qui viennent ajouter à l’article, Gima.Le Guerrier traqueur se retrouve dans un peu toutes les philosophies. Oui Castaneda en parle également :)… Très belle journée à vous 🙂

  3. sarah dit :

    🙂 une petite voix, dès la Naissance, nous préconise si nous l’écoutons à une forme de rébellion, du système familial, etc…qui nous rend « esclave »…. il y a des passages obligés à subir et des évènements pour nous en Libérer… car si nous sommes contraints, nous « tuons » notre seule Bien… notre Conscience,
    et cela n’est pas du Hasard, car Lui nous offre la Vérité, et nous permet d’Exister en Guerrier combattant dans un premier Elan, et Pacifique, par compréhension des Cicatrices, et tout ce Bénéfice est à offerte à d’autres… une Transmission, avec le but d’une Guérison…et le Tout fait Un, Divin,
    un Chamane Hors du Commun 😉

    • nadinejanes dit :

      Merci Sarah pour ce beau message, écrit de ta jolie « plume » qui chante avec les mots 🙂 Cette vérité que j’ai synthétisé dans cet article, je m’y attèle tous les jours. chaque évenement, chaque douleur, je la transcende, uniquement avec les accords, j’arrive à m’en libérer, cela peut mettre quelques heures, quelques jours… le combat contre le parasite est rude mais belle est la liberté 🙂 Je t’embrasse. Belle journée ❤

  4. sarah dit :

    🙂 et comme tu le remarqueras, à chaque Fois, Dieu nous ramène sur le bon sentier, par un évènement, s’il y a une interrogation, un doute, et si nous nous loupons… Lui Sait, comment nous guider, car il a besoin de ses Eclaireurs en Vérité pour guider, prévenir, guérir… le Monde à notre façon à notre manière, là où nous devons être, tjrs en Liberté pour « exercer », avec nos outils, et notre Intelligence dans cette Alliance naturelle… 🙂
    Bien à Toi, et sur Toi, et merci de ton joli com, et t’envoie mes salutations célestes, sur ces jours, et à venir… 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s