Le cercle de vie (conférence de Dominique Rankin)



Dominique Rankin est un chef héréditaire algonquin et un homme de médecine. Originaire de l’Abitibi, il a été Grand Chef de la nation algonquine. En 2006, il a été admis au cercle restreint des 49 hommes de médecine reconnus au Canada. Depuis ce temps, Kapiteotak (son véritable nom de naissance et son nom spirituel) se consacre à l’enseignement du savoir traditionnel aux peuples Anishinabeg (peuples de la grande famille algonquine) afin de les reconnecter à leurs racines. Il partage également ses connaissances avec des personnes de toutes origines, désireuses de découvrir la philosophie simple et profonde de ses ancêtres. Dominique Rankin a coécrit avec Marie-Josée Tardif une autobiographie relatant ses années de jeunesse dans les pensionnats indiens, On nous appelait les Sauvages. Son récit est un vibrant témoignage sur le pardon et la réconciliation.
Note : je me suis rendue, personnellement, à cette conférence que Dominique Rankin a donné (gratuitement) lors de sa venue sur l’Ile de la Réunion. Une rencontre inoubliable et très émouvante. Son livre est le poignant témoignage d’un Grand Homme.
Nadine Jane S. 


Le livre de Dominique Rankin et Marie Josée Tardif


Né sur les berges de la majestueuse rivière Harricana en Abitibi, le jeune Dominique Rankin est destiné à succéder à son père à titre de chef héréditaire et homme-médecine, mais l’envahissement des territoires autochtones par les Blancs et l’intégration forcée à leur société change radicalement le cours de son existence.C’est la fabuleuse histoire de ce chef héréditaire algonquin qui est ici racontée et, avec elle, toute l’histoire des Amérindiens vue par un Amérindien. De son apprentissage qui débuta dès l’âge de sept ans jusqu’à son intronisation au sein du Cercle des Anciens, quelque cinquante années plus tard, il raconte comment il a survécu à la terrible épreuve des  » pensionnats des petits Sauvages « , instaurés par les gouvernements et les communautés religieuses du siècle dernier.Entre traditions ancestrales et récit de vie, il livre, avec l’aide de la journaliste Marie-Josée Tardif, un vibrant témoignage sur le respect, le pardon et la guérison.


https://www.youtube.com/watch?v=oLI_WOyflnk

TRADUCTION DES PAROLES
« Crazy Horse » / Paroles et musique de John Trudell / Extrait de l’album « Bone Days »

Nous entendons ce que tu dis :
Une Terre, une Mère
On ne peut vendre la terre
Sur laquelle nous marchons
Nous sommes la Terre.
Comment pourrions-nous vendre notre mère ?
Comment pourrions-nous vendre les étoiles ?
Comment pourrions-nous vendre l’air ?
Crazy Horse
Nous entendons ce que tu dis
Trop de gens
Défendent leur sol
En se prétendant faussement en être les propriétaires
Avec leurs visages de prédateurs ils ne possèdent qu’une course sans fin,
Une guerre qui ne s’arrête pas
Les enfants de Dieu se nourrissent sur les enfants de la Terre
Les enfants d’aujourd’hui ne se soucient plus les uns des autres
Ces jours présents sont les plus durs
Champs matériels, récoltes matérialistes
Décorations sur des chaînes qui asservissent
Il n’y a plus d’esprit, plus de liens sensés, seulement des miroirs dorés
Crazy Horse
Nous entendons ce que tu dis
Une Terre, une Mère
On ne peut vendre la terre
Sur laquelle nous marchons
Nous sommes la Terre
Aujourd’hui, c’est pour nous l’instant présent…
La fumée de nos rêves touchera les nuages
Un jour, quand la mort ne voudra plus dire mourir.
Le Temps de ce monde réel nous trompe en faisant mentir les ombres
Malgré une perception incompatible entre les blancs et les rouges,
Les prédateurs tentent toujours de nous civiliser
Mais les tribus ne disparaîtront jamais
Elles ressurgiront génétiquement de l’autre côté de la Lumière
Comme un chant en chœur avec tous nos cœurs en offrande
Alors les jours sauvages, les jours de la gloire de vivre renaîtront.
Crazy Horse
Nous entendons ce que tu dis
Nous sommes la septième génération
Nous sommes la septième génération « 

12540155_1110304518980185_1543903574_n

Cet article, publié dans Amour et Spiritualité, Philosophie Amérindienne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s