Amour et Sexualité

La différence entre l’acte d’Amour et celui de pure sexualité

 L’énergie sexuelle vient de très haut, mais en passant par les organes génitaux, elle produit des sensations, une excitation, un désir de rapprochement, et il se peut que dans ces manifestations, il n’y ait absolument aucun amour.

C’est ainsi chez les animaux. A certaines périodes de l’année, ils s’accouplent, mais le font-ils par amour? Souvent, ils se déchirent et chez certains insectes comme la mante religieuse ou certaines araignées, la femelle mange le mâle.

 Est-ce de l’amour ? Non, c’est de la pure sexualité. L’amour commence quand cette énergie touche en même temps d’autres centres en l’homme : le cœur, le cerveau, l’âme et l’esprit. A ce moment-là, cette attraction, ce désir que l’on a de se rapprocher de quelqu’un est éclairé, illuminé par des pensées, des sentiments, un goût esthétique; on ne recherche plus une satisfaction purement égoïste où l’on ne tient absolument aucun compte du partenaire (tout comme la masturbation solitaire)

L’amour, c’est de la sexualité, si vous voulez, mais…. élargie, éclairée, transformée. L’amour possède tellement de degrés et de manifestations qu’on ne peut même pas les énumérer et les classer. Il arrive par exemple, qu’un homme aime une jeune et jolie femme, mais sans être tellement attiré physiquement par elle : il veut surtout la voir heureuse, en bonne santé, instruite, riche, bien placée dans la société, etc…

 Comment expliquer cela ? Ce n’est pas uniquement de la sexualité, mais de l’amour ; c’est donc un degré supérieur. Mais il doit entrer quand même un peu de sexualité dans cet amour, car on peut se poser la question : pourquoi cet homme ne s’est-il pas attaché à une autre personne, à une femme vieille et laide, ou à une autre femme ?

Oui, si on analyse, on découvrira au moins un faible degré de sexualité. La sexualité… l’amour… ce n’est donc qu’une question de degrés. Lorsque vous ne vous arrêtez plus seulement sur quelques sensations physiques grossières, mais que vous sentez les degrés supérieurs de cette force cosmique vous envahir, c’est cela l’amour, et vous communiez avec les régions célestes.

Mais combien de gens, une fois leur désir assouvi, se quittent ou même commencent à se battre ! Ce qui compte pour eux, c’est seulement de se décharger, de se débarrasser d’une tension, et si après quelque temps, cette énergie s’accumule de nouveau en eux, ils redeviennent souriants et tendres, mais dans le seul but de satisfaire à nouveau leur animalité. Quel amour y a-t-il là?

On a des besoins, des désirs et c’est normal, surtout quand on est jeune. La nature, qui a tout prévu, a trouvé cela nécessaire pour la propagation de l’espèce. Si l’homme et la femme restaient froids l’un devant l’autre, s’ils étaient dégagés de ces impulsions et de ces instincts, c’en serait fini de l’humanité. C’est donc la nature qui pousse les créatures à se rapprocher physiquement, mais l’amour c’est autre chose.

On peut dire que la sexualité est une tendance purement égocentrique qui pousse l’être humain à ne rechercher que son plaisir, et cela peut l’amener à la plus grande cruauté, car il ne pense pas à l’autre, il ne cherche qu’à se satisfaire. Tandis que l’amour, le véritable amour pense tout d’abord au bonheur de l’autre, il est basé sur le sacrifice : sacrifice de temps, de forces, d’argent, pour aider l’autre, pour lui permettre de s’épanouir et de développer toutes ses possibilités. Et la spiritualité justement commence là où l’amour domine la sexualité, quand l’être humain devient capable d’arracher quelque chose de lui-même pour le bien de l’autre. Tant qu’on n’est pas capable de se priver de quoi que ce soit, ce n’est pas de l’amour. Quand un homme se jette sur une fille, est-ce qu’il pense au mal qu’il peut lui faire? Non, et il est même prêt à la tuer pour assouvir ses instincts.

amerindiens-couple-amerindiens-5-imgC’est cela, la sexualité, un instinct purement bestial. Vous direz : «C’est évident, il n’y a rien de divin là-dedans!» Si, la sexualité est d’origine divine, mais tant que l’être humain ne sait pas se maîtriser, ses manifestations ne sont évidemment pas divines. Ce qu’il y a de bon dans la sexualité, c’est qu’elle travaille à la propagation de l’espèce, mais si on ne l’oriente que vers le plaisir, c’est du gâchis. Actuellement, on a inventé des choses invraisemblables dans ce domaine. Il y a la pilule, bien sûr, mais on vend aussi une quantité de produits et d’objets que je ne veux même pas nommer. Il ne s’agit plus, ici, de la propagation de l’espèce, mais exclusivement du plaisir.

Je ne m’arrêterai pas sur cette question pour discuter si ces choses-là doivent exister ou non. Dans l’état actuel de l’humanité, même des moralistes, même des religieux ont trouvé nécessaire, inévitable qu’elles existent, parce que la nature inférieure, la nature animale dans l’homme est encore tellement puissante que, si on ne la laissait pas se manifester, elle produirait des phénomènes encore plus préjudiciables. Donc, je ne veux pas discuter là-dessus, je dis seulement qu’il est dommage qu’on n’instruise pas les humains sur les avantages de contrôler cette énergie, et de l’utiliser dans un but divin, pour des travaux spirituels, au lieu d’avoir recours à toutes sortes de produits et de fabrications pour se vautrer dans le plaisir.

Dans leurs manifestations extérieures il n’y a guère de différence entre l’amour et la sexualité : ce sont les mêmes gestes, les mêmes étreintes, les mêmes baisers… La différence est dans la direction que prennent les énergies.

Omraam Mikhaël Aïvanhov
Transmis par Chrysalyda

Cet article, publié dans Amour et Spiritualité, Les enseignements de Omraam Mikhaël Aïvanhov, Sexe Divin, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Amour et Sexualité

  1. Excellent texte, merci de nous l’avoir partagé.

    J’ai toujours dit qu’une relation de couple qui n’a comme fondation que la sexualité finira par s’essouffler, parce que le plaisir sexuel est un plaisir de possession et un plaisir de possession à un temps limite. Un plaisir de possession rend l’autre comme un objet, un nouveau jouet dont on ne se lasse pas quand c’est tout nouveau, tout beau, mais le jouet fini toujours au placard à un moment donné.

    Un couple dont la relation est basée sur l’amour de l’autre et que la sexualité est un bonus qui met du piquant dans leur vie à beaucoup plus de chances de durer dans le temps.
    C’est justement ce qui devrait nous différencier des animaux, mais faut croire que certains ont encore un instinct animal plus fort que leur côté spirituel aimant.

    Bonne soirée !

  2. malyloup dit :

    la dernière phrase de ce texte me semble très bien résumer la difficulté à exprimer la différence entre amour et sexualité car l’humanité tâtonne encore beaucoup avec cette notion de direction (ou intention)………….de même avec la notion d’ Energie, énergies

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s