Du toxique dans les cosmétiques

dscn0724Dans  une démarche de vie plus saine et sereine, en adéquation avec mon évolution personnelle et spirituelle liée au respect des Humains et de la Terre, j’ai naturellement voulu commencer à y voir plus clair en ce qui concernait mon alimentation mais également les produits que j’utilisais, tous les jours, notamment les produits cosmétiques.
On ne peut pas « devenir » en « restant »
🙂 ou alors on fait semblant 😉
Aujourd’hui, je vous partage mes trouvailles en ce qui concerne les produits cosmétiques, afin que vous preniez conscience, si cela n’est pas déjà fait, des méfaits sur notre corps que nous subissons quotidiennement, sans nous en rendre compte.

Cultiver la paix c’est agir sans faire la guerre! 

Je suis contre toute guerre, contre qui que ce soit. Nous savons tous que le profit est le seul leitmotiv des laboratoires et lobby, et cela n’avance à rien d’en écrire des tartines sur ces gens là, cela leur donne encore bien trop d’importance, et nous alimentons les mauvaises énergies qui gouvernent le monde ce qui est loin d’être l’objectif ! 
A mon sens, changer le monde, commence par notre propre transformation en des êtres de plus en p15592512_1390621910948443_353938292_nlus conscients de leurs actes journaliers. Le travail sur Soi, c’est aussi prendre conscience qu’à chaque minute, nous pouvons, malgré nous, participer au chaos de notre Planète. Mais nous pouvons agir. Comment ? En transformant nos actes. Même les plus petits ont leur importance!
Les « grands » ne répondent qu’à la demande. Si la demande change, au fur et à mesure des années à venir, ils seront obligés de changer leurs réponses. Prenez conscience que vos tous petits gestes quotidiens, ajoutés,  les uns aux autres, transforment peu à peu notre monde. Par exemple, lorsque j’ai  découvert le merveilleux déodorant bio, naturel, écologique, économique en ce fabuleux produit qu’est le bicarbonate de sodium, je ne cesse d’en faire part tout autour de moi. De cette façon, les personnes l’ayant essayé et adopté (comment en être autrement ?), le divulguent à leur tour autour d’elles. Petit effet boule de neige, multiplié par des dizaines puis des centaines, puis des milliers…  j’ose espérer que, dans quelques années, la majorité des gens l’utiliseront, évitant ainsi l’aluminium (entre autres composants), reconnu aujourd’hui, dans certaines causes du cancer du sein… 

Non seulement, notre corps ne nous en remercie que mieux, mais en même temps, nous contribuons ainsi au « grand changement » en ayant de nouveaux comportements, sans nous attarder à blâmer qui que ce soit ni s’en prendre au Système, car n’oubliez pas que la colère est une émotion négative, et que nous avons à cultiver la paix intérieure, pas son contraire!
De ce fait, tous les jours, je prends conscience de mes gestes quotidiens, de mes comportements formatés par le système, l’éducation, etc…  et je tends à les changer, pour moi, mais  aussi pour les autres, puisque nous sommes tous connectés. Et je contribue, à ma petite échelle, au Changement.


Les produits cosmétiques12250058_10206397951242267_9144579341447674214_n

Il est déjà assez difficile de savoir ce que nous consommons en alimentaire, et cette tâche l’est encore moins  lorsqu’il s’agit de savoir ce qu’il y a dans nos cosmétiques. Les récentes polémiques sur les parabens, les silicones, et les sulfates poussent certains consommateurs à s’interroger et à choisir leurs produits autrement, mais sans trop savoir quelles substances éviter, ni pourquoi les éviter, ni comment être surs de leur absence. 
Voici une petite synthèse trouvée lors de mes recherches sur internet, qui je l’espère, pourra vous aider à y voir plus clair

LES PARABENS

Utilité : Les parabens sont des conservateurs utilisés pour empêcher la prolifération de bactéries et champignons.

Pourquoi s’en méfier : Ils sont notamment accusés d’être des allergènes, et selon certaines études, seraient une des causes au cancer du sein.
Comment les reconnaître?
– Méthylparabens ou Paraoxybenzoate de méthyle : parfois caché sous le code E218 /E219
– Éthylparabens ou Paraoxybenzoate d’éthyle : parfois caché sous le code E214 / E215
– Propylparaben ou Paraoxybenzoate de propyle : parfois caché sous le code E216 / E217
– Isopropylparaben ou Paraoxybenzoate d’isopropyle
– Butylparaben ou Paraoxybenzoate de butyle
– Isobutylparaben ou Paraoxybenzoate d’isobutyl

Attention!  Si certaines marques ont enlevé les parabens de leurs formules, certaines ajoutent quand même des conservateurs autres : des alcools (notamment l’alcool benzénique). 

Quels labels garantissent l’absence de parabens : Cosmebio, BDIH, Nature et Progrès, Ecocert, Soil Association

LES SILICONES

Utilité : Les silicones sont utilisés partout (joints, mastics, moules). Dans la cosmétique, ils servent à améliorer la texture du produit en le rendant plus onctueux. Beaucoup utilisés dans les après-shampoings, les silicones aident à démêler, et gainent les cheveux et donnent une impression de lisse et brillant 
Pourquoi s’en méfier : ils ne sont pas accusés d’être mauvais pour la santé, mais une utilisation régulière (surtout pour les cheveux) conduit à l’étouffement des pores ou du cuir chevelu, les rend ternes et fatigués, et accélère l’effet gras sale.

Attention ! S’ils ne sont pas avérés dangereux pour la santé, ni allergènes, ils sont très polluants. Leur pouvoir isolant qui font leur succès dans les joints mastics, prouve qu’ils ne sont pas biodégradables…
catastrophe écologique, pour zéro bienfaits cosmétiques!

Comment les reconnaître : leurs noms se terminent par « thicone ou thiconole » ou « siloxane »

Bémol : aucun. C’est vraiment une substance qui enjolive un produit juste en apparence, mais non seulement n’a aucune valeur ajoutée sur son efficacité, mais en plus, dégrade la qualité des cheveux / peau par effet d’étouffement, et surtout, pollue.

Quels labels garantissent l’absence de silicones : cosmebio, Ecocert

LES SULFATES 

SODIUM LAURYL SULFATE (ou Sodium Laureth sulfate) – SLS
AMONIUM LAURYL SULFATE – ALS

Utilité : agents lavants qui, au contact de l’eau, s’émulsionnent.

Pourquoi s’en méfier

Le Sodium Laureth Sulfate (SLES) et son proche parent, le sodium lauryl sulfate (SLS) sont couramment utilisés dans de nombreux savonsshampoing, détergents et dentifrices autres produits que nous nous attendons à voir  » mousser ». Ces deux produits sont très efficaces agents moussants, chimiquement connu comme tensioactifs.

Malheureusement, le SLES et le SLS sont aussi très dangereux, des produits chimiques hautement irritant. Loin de donner « la santé des cheveux brillants » et « belle peau », savons et shampooings contenant du sodium laureth sulfate peuvent conduire à des dommages directs vers le follicule pileux, des lésions cutanées, des lésions oculaires irréversibles chez les enfants et même une toxicité hépatique.
Un rapport publié dans le Journal de l’American College of Toxicology en 1983 a montré que les concentrations de SLS aussi faible que 0,5% pourrait provoquer des irritations et des concentrations de 10-30% ont causé des irritations de la peau et la corrosion sévère. National Institutes of Health « Répertoire des produits de ménage » de la liste des ingrédients chimiques de plus de 80 produits qui contiennent des SLS et SLES. Certains savons ont des concentrations allant jusqu’à 30%, que le rapport de la Loi intitulée «  très irritant et dangereux« .
Les shampoings sont parmi les produits les plus fréquemment rapportés à la FDA. Les rapports comprennent une irritation des yeux, irritation du cuir chevelu, cheveux emmêlés, un gonflement des mains, le visage et les bras. Ceci est très caractéristique de sodium laureth sulfate et presque certainement directement liés à son utilisation.
Alors, pourquoi un produit chimique dangereux, comme laureth sulfate de sodium utilisé dans nos savons et shampoings? La réponse est simple – il est bon marché.

De la même manière qu’il dissout la graisse sur les moteurs de voiture, le SLES dissout aussi les huiles sur votre peau et peut provoquer un effet de séchage. Il est également bien documenté qu’il dénature protéines de la peau.
Cette dénaturation des protéines de la peau peut même être impliqué dans le cancer de la peau et d’autres cancers.

Encore plus inquiétant, le sodium laureth sulfate est également absorbé par l’organisme (par le biais de la peau). Une fois qu’il a été absorbé, l’un des principaux effets du SLS est d’imiter l’activité de l’hormone œstrogène. Ceci a de nombreuses implications pour la santé et peuvent être responsables d’une variété de problèmes de santé : du syndrome prémenstruel aux symptômes de la ménopause, à l’abandon de la fertilité masculine et l’augmentation de cancers féminins, comme le cancer du sein, où les niveaux d’œstrogènes sont connus pour être impliqués.

Produits couramment constaté contient SLS ou Sodium Laureth Sulfate :

Savons
Shampooings
Bubble-bains
Pâte dentifrice (lié à la formation d’aphtes)
Liquide vaisselle
Lessive
Savons pour enfants / shampoings
Détachant
Nettoyeur de tapis
Colle à tissu
Lavage corporel
Crème à raser
Mascara
Rince-bouche
Nettoyant pour la peau
Lotion hydratante
Crème solaire

Comment les reconnaître : aucun piège : Sodium Lauryl (ou Laureth) Sulfate, ou Amonium Lauryl Sulfate.

Bémol : aucun. Ils sont irritants et mauvais pour la planète. 

Quels labels garantissent l’absence de sulfates : Nature & progrès, BDIH


Je vous ai déniché un tableau provenant d’un extrait du magazine Ethical living qui compare les marques de cosmétiques.
Voici un tableau qui vise à classer les meilleures marques bio de cosmétiques. Celle qui vient battre tous les scores, est la marque ZAO. 

zao-meilleur-maquillage-bio-pinupbio
Les carrés rouges c’est vraiment mauvais au niveau de l’éthique, les ronds rouges c’est moyen et les signes verts c’est impeccable au niveau de l’éthique de l’environnement, des animaux, des travailleurs et de notre peau.

Voici le lien de la marque ZAO : http://www.zaomakeup.com/fr/
Vous trouverez facilement sur leur site, les adresses des dépositaires 🙂
Les prix sont tout à fait raisonnables, bien moins chers que chez les grandes marques telles que Chanel et compagnie… 🙂 Exemple : un crayon noir à 9 .60€

J’espère vous avoir réveillé un petit brin de conscience 🙂
Je vous souhaite une très très belle journée

Coeurement vôtre
Chrysalyda 

Cet article a été publié dans Agir pour la planète, Santé et Bien être. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s