Micro ondes : quels risques?

4 commentaires

La polémique des fours à micro-ondes (FMO)

Beaucoup de controverses existent sur l’usage des fours à micro ondes.
Il serait bon de faire un peu le tri de ces informations. J’ai mené ma petite enquête sur le sujet.
L’homme est fait de 70% d’eau, et les micro ondes agissent sur les molécules d’eau. Ces réactions de réarrangements moléculaires peuvent avoir un effet sur notre santé. J’en suis une preuve vivante (désolée pour ceux qui tentent de prouver le contraire) : je ne tolère absolument pas le pain congelé et réchauffé au four micro-ondes. Cela me donne des désordres digestifs dans les heures qui suivent.
Et je ne suis pas un exemple unique 🙂 Beaucoup de troubles digestifs peuvent être causés uniquement par les modes de cuisson.

« Les humains sont les seuls animaux de la planète à détruire la valeur nutritionnelle de leur nourriture avant de la manger. Tous les autres animaux consomment la nourriture à son état naturel, non transformé, mais les humains courent en fait des risques pour rendre les aliments moins riches au plan nutritionnel avant leur consommation. Pas étonnant qu’ils soient les mammifères affligés de la plus mauvaise santé de la planète… »
http://www.fawkes-news.com/2013/06/pourquoi-la-russie-interdit-lusage-des.html

Résultats de recherche d'images pour « fours micro ondes »Ci dessous, vous trouverez une expérience simple menée par une équipe, qui visiblement, prouve que les micro ondes agissent sur les molécules d’eau. Malgré le résultat obtenu,  ils en ont conclu malgré tout que le four à micro-ondes ne présente  rien de dangereux, à condition bien entendu, qu’il soit utilisé selon certaines précautions. Cela peut laisser perplexe… ! 

« Nous avons mené une expérience assez simple afin de savoir si les micro-ondes avaient un effet néfaste sur l’homme (l’homme étant dans l’expérience remplacé par des haricots qui sont eux aussi des être vivants et composés d’eau) et pour prouver que les micro-ondes agissent sur les molécules d’eau.

L’expérience consistait à faire pousser des graines de haricots dans deux pots différents mais tout deux exposés à la même luminosité et arrosés avec une même quantité d’eau, l’un des pots étant arrosé avec de l’eau normale et les graines de l’autre pot avec de l’eau passée au micro-ondes pendant une durée de 1m30s. Nous avons pu constater, comme le montrent les photos ci-contre, que les graines de haricots arrosées à l’eau normale ont poussé beaucoup plus rapidement que celles arrosées à l’eau du micro-ondes; de plus, seules 2 graines sur 3 ont germé. Sur la dernière photo, en regardant le pot de gauche, on remarque que seulement une plante a poussé et est plutôt mal formée comparée aux autres plantes du pot de droite. Nous pouvons donc en déduire que les micro-ondes peuvent avoir un impact sur le corps humain (composé à 65 % d’eau) au même titre que pour un autre être vivant telle qu’une plante.
De plus, il a été prouvé que les hautes fréquences chauffent les tissus humains. Le corps absorbe les ondes des hautes fréquences ( téléphonie, wi-fi… )car de même que pour la fréquence, plus la longueur d’onde se rapproche des THz(10^12) moins elle parvient à pénétrer dans le corps. Ces ondes absorbées déposent l’énergie qu’elles transportent dans notre corps. Le corps s’échauffe donc et cela engendre un effet thermique. La température du corps peut s’élever et alors possiblement altérer le fonctionnement de l’organisme. On peut légitimement s’interroger sur les effets des micro-ondes sur notre corps et des dangers qui peuvent en découler. »
Source :
http://tpemicroondes.wixsite.com/tpe-micro-ondes/les-dangers-pour-lhomme

La mémoire de l’eau

Avant de vous exposer d’autres études,  je vous délivre une vision de l’eau bien plus « subtile » …

« L’eau contient la mémoire originelle de la Terre, toutes les informations qu’elle a engrammées depuis des millions et des millions d’années. La Terre est constituée à sa surface de 75% d’eau. L’homme également. Notre corps contient toutes les informations dans les CRISTAUX DE L’ EAU. L’eau contient toutes les mémoires originelles que les peuples ont pu emmagasiner depuis des milliers d’années, de tout ce qui s’est passé sur la Terre, de son évolution. Si on continue  à polluer l’eau, on perdra toute cette mémoire originelle. L’eau du robinet est chargée de métaux lourds et donc toxique pour notre corps. Si on veut retrouver notre pureté originelle, il est essentiel de préserver l’eau pour donner de l’eau à son corps, qui va nettoyer ces cristaux et les purifier de leurs informations avec notre vécu. Nos souffrances créent des émotions qui impactent notre eau intérieure, sensible à toutes les pensées et émotions, même aux mots. L’eau réagit aux mots, aux émotions. Tout ce qui existe, vibre. La vibration est de l’Energie…

Conrad, extrait de sa conférence « la conscience de la Nature »


Ce magnifique petit film nous prouve la sensibilité et la réponse de l’eau à toute forme de vibrations…
L’eau est mystérieuse et vivante, elle réagit à toute forme d’ondes.
Nous pouvons donc nous interroger sur son devenir dans notre organisme, lorsqu’elle subit des réarrangements moléculaires par des micro ondes. Il faut savoir que les aliments contiennent tous de l’eau. 


Voici une  autre  étude plus scientifique :

Cette étude a utilisé trois sortes de lait différent, qui ont été chauffés dans un four à micro-ondes ordinaire à une température de 80 °C.

Les résultats ont été les suivants (et ne sont pas observés après une cuisson normale, au bain-marie par exemple):

  • transformation de l’acide aminé hydroxyproline trans en cis-3 ou cis-4
  • transformation de l’acide aminé L-proline en D-proline par une inversion de la polarité de cet acide aminé

La conversion de la forme trans en cis peut être considérée comme hasardeuse, car quand des acides aminés de forme cis sont incorporés dans des peptides et des protéines à la place de ceux de forme transcela peut amener à des changements structurels, fonctionnels et immunologiques.

Le fait que l’acide aminé L-proline ait été converti en D-proline, doit être pris en compte.
La D-proline est NEUROTOXIQUE, et il a été constaté des effets NEPHROTOXIQUES (agissant sur les reins) et HEPATOTOXIQUES (agissant sur le foie) 


Seconde étude : « fours à micro-ondes: danger pour la santé »
« Etude comparative de l’influence pour l’homme d’aliments préparés de manière conventionnelle et au four à microondes »

Hans Hertel est diplômé en sciences techniques de l’École polytechnique fédérale de Zurich et est l’auteur d’une thèse soutenue à l’Institut des sciences vétérinaires de Zurich. Retraité, il réside à Wattenwil (canton de Berne) et il poursuit à titre privé des recherches dans un laboratoire qu’il a installé pour son propre compte. Il a été le premier savant à imaginer et à mener à bien une étude qualitative sur les effets que peuvent avoir, sur le sang et la physiologie humaine, les aliments passés par le four à micro-ondes. Cette étude, brève mais bien menée, montrait fermement du doigt le pouvoir de dégénérescence des fours à micro-ondes et de la nourriture y étant préparée. Elle comptait huit participants dont, avec Hans Ulrich Hertel, Bernard H. Blanc, professeur à l’université de Lausanne et conseiller technique à l’École polytechnique fédérale de Lausanne, et l’institut universitaire de biochimie. En effet, Hertel n’a pas seulement conçu et mené à bien cette étude, mais fut l’un des « huit cobayes humains »volontaires à cette étude en 1989. Cette étude consistait à soumettre pendant deux mois une série de volontaires à un régime strict, fait d’aliments préparés de manière traditionnelle pour une part, cuits sous micro-ondes pour l’autre part. Il s’agissait  de lait et de légumes (carottes et fenouils). Une seule des huit variantes était administrée par jour. Les variantes consistaient en :

  1. du lait cru en provenance d’un agrobiologiste
  2. le même lait cuit de manière traditionnelle
  3. du lait pasteurisé provenant d’Intermilch à Berne
  4. le lait agrobiologique cuit sous micro-ondes
  5. un légume cru de culture biologique
  6. le même légume cuit de manière traditionnelle
  7. le même légume congelé puis décongelé sous micro-ondes
  8. le même légume cuit sous micro-ondes

Les volontaires étaient soumis à des prises de sang quotidiennes, qui intervenaient: la première à jeun tôt le matin, la deuxième quinze minutes après la première nourriture et la troisième deux heures plus tard. L’analyse portait sur dix facteurs de la formule sanguine, considérés comme déterminants dans l’appréciation de l’état de santé.

Résultats
les aliments traités sous micro-ondes ont provoqué dans le sang des volontaires des modifications significatives :

  • diminution des valeurs hémoglobiniques (Hémoglobine : pigment rouge vif qui donne la couleur au sang artériel et qui est contenu dans les globules rouges. Elle est destinée à véhiculer l’oxygène (O2) des poumons vers les tissus et le gaz carbonique (CO2) des tissus vers les poumons. L’hémoglobine (Hb) contient du fer. Signification d’une baisse : la baisse de l’hémoglobine peut être secondaire à une hémolyse (destructions des globules rouges), au cancer, ainsi qu’à un syndrome inflammatoire).Une telle baisse est similaire à l’apparition d’une anémie (et d’une fatigue).
  • diminution de l’hématocrite (Hématocrite : volume total des globules rouges par rapport au reste du sang)
  • augmentation des leucocytes (Leucocytes (ou globules blancs) : ils interviennent dans les mécanismes de l’inflammation, de l’immunité et de la défense de l’organisme contre les agressions microbiennes; une augmentation est liée à une infection bactérienne ou à une leucémie)
  • augmentation du bon cholestérol (HDL) (transporteur de molécules), mais aussi du mauvais (LDL)
  • En ce qui concerne les lymphocytes (Lymphocytes : type de globules blancs, de petite taille, à un seul noyau, produits par les tissus lymphatiques et spécialisés dans la défense immunitaire de l’organisme), la diminution est plus rapide et plus marquée lorsque l’aliment est un légume préparé sous micro-ondes qu’avec les autres variantes. Sa baisse dégrade donc l’efficacité de l’immunité.

En conclusion « La cuisson par micro-ondes modifie les substances nutritives de telle sorte que les changements se produisent également dans le sang des participants à l’étude ».  Ce rapport de recherche datant du mois de juin 1991 « Etude comparative de l’influence pour l »homme d’aliments préparés de manière conventionnelle et au four à micro-ondes ajoutait que de telles modifications de la formule sanguine semblent indiquer le stade initial d’un processus pathologique tel qu’il se présente dans une phase précancéreuse. L’expérience n’ayant porté que sur deux mois, on peut légitimement s’interroger sur les effets à plus long terme.

Effets à long terme
La nourriture irradiée par les micro-ondes capturerait-elle le rayonnement pour le transférer dans l’organisme qu’elle est censée alimenter ?

Pour répondre à cette question cruciale, les chercheurs ont appliqué une méthode connue de bioluminescence des bactéries (méthode du Dr. Lang de Zurich) qui permet de mesurer le degré de stimulation ou d’inhibition des bactéries dans le sang. Nous n’entrerons pas dans les détails du fonctionnement de cette méthode complexe mais en exposons en revanche les résultats.
Ces derniers montrent clairement que les aliments irradiés irradient à leur tour et que cette influence prolongée sur le sang doit être prise au sérieux  car il s’agit alors d’une irradiation directe dont on ne connaît que trop les conséquences dont, entre autres:

  1. Apparition de dispositions à l’anémie
  2. Transit différencié des aliments
  3. Agressivité du lait cuit sous micro-ondes
  4. Rhumatismes, fièvres et insuffisance hypophysaire
  5. Augmentation des leucocytes, signe d’une action pathogène sur l’organisme
  6. Diminution des lymphocytes, signe d’une agression extérieure
  7. Augmentation du cholestérol HDL et LDL, signe de stress
  8. Formation de cholestérol à partir d’aliments qui ne contiennent pratiquement aucun cholestérol (rayonnements artificiels et poisons, tels que des antigènes)
  9. Fuite du fer
  10. Troubles pathogènes avérés, possibilité de début d’une évolution cancéreuse
  11. Micro-ondes en ballade dans le sang, révélés par bioluminescence

De plus, les micro-ondes réagissent avec les produits chimiques de conservation, de stérilisation alimentaire. Or, grand nombre de nos aliments, comme la salade sous vide, les légumes passent dans des chambres d’irradiation au cobalt, destinées à éliminer les parasites et les bactéries. On retrouve dans ces chambres au cobalt des radicaux libres (à la base des risques d’apparition de tumeurs cancéreuses). Par conséquent, il se produit une accumulation d’ondes dans l’aliment qui sera ensuite avalé. De plus quand nous enfournons notre plat à réchauffer chaque jour dans notre micro-ondes, nous nous concoctons notre ration d’organismes électroniquement modifiés et de radicaux libres.


Le rapport de recherche datant du mois de juin 1991, et intitulé Vergleichende Untersuchungen über die Beeinflussung des Menschen durch konventionell und im Mikrowellenofen aufbereitete Nahrung ( » Etude comparative de l’influence pour l’homme d’aliments préparés de manière conventionnelle et au four à micro-ondes « ), conclut comme suit :

« Les conséquences mesurables chez l’homme induites par des aliments traités aux micro-ondes présentent, au contraire de ceux qui n’ont pas subi ce traitement, des modifications du sang qui semblent indiquer le stade initial d’un processus pathologique tel qu’il se présente lors du déclenchement d’un état cancéreux. »
Le trimestriel Journal Franz Weber consacra une partie de son dix-neuvième numéro (janvier, février et mars 1992) aux effets de l’utilisation des fours à micro-ondes sur la santé humaine.
Il déclara dans son éditorial qu’il fut le premier au monde à mettre le doigt sur les dangers des fours à micro-ondes, et qui a maintenu ses accusations malgré les attaques massives de la part des promoteurs.
« Aujourd’hui, la science nous donne raison. Les fours à micro-ondes devraient être interdits. Nous ne serions pas étonnés si les chercheurs qui ont eu le courage de défendre les résultats de leurs recherches étaient attaqués à leur tour, vu que des millions, voire des milliards sont en jeu. Mais la vérité est à la longue plus durable qu’une affaire de milliards réalisée aux dépens de notre santé. « 


Je vous laisse libre de toute conclusion.
En effet, toute forme de chaleur dénature les structures moléculaires. Mais ici, il ne s’agit pas de  cela. Il s’agit de la réaction de l’eau à la vibration d’ondes dont nous ne connaissons pas les effets sur notre organisme.
Résultats de recherche d'images pour « eau cristaux »Pour ma part, je remarque que les modifications très rapides en deux mois sur l’étude de Hans Hertel,  portent sur les valeurs biologiques du sang, donc sur du « liquide ».
D’autre part, lorsqu’on constate la réaction de l’eau à toute sorte de vibration (voix, musique, ondes…), que l’on observe la différence de croissance de plantes arrosées avec de l’eau exposée aux micros ondes, et si nous mettons en corrélation le fait que nous sommes constitués de 70% d’eau environ (en tenant compte que celle ci contient une mémoire), et même si nous ne sommes pas des chercheurs scientifiques, il semble judicieux d’utiliser le moins possible toute forme d’ondes pour la cuisson d’aliments qui sont menés à être dégradés et à nous servir de nutriments pour faire fonctionner nos belles petites cellules… qui baignent dans… l’eau…
Il y a longtemps que j’ai jeté mon four à micro ondes 🙂

Avec le Coeur ❤

Namasté
Chrysalyda www.chrysalyda.com


Pourquoi la Russie a t elle interdit les fours à micro-ondes en 1976?
http://www.fawkes-news.com/2013/06/pourquoi-la-russie-interdit-lusage-des.html

Sources :
http://www.psiram.com/ge/index.php/Hans_Ulrich_Hertel
http://echange-spirituel.kazeo.com/cuisson-au-micro-onde-danger-a120436866
http://microondestpe.free.fr/m3s2.html

Articles à lire :
http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2010/05/18/microwave-hazards.aspx
(en anglais)

4 comments on “Micro ondes : quels risques?”

  1. Merci chrysalyda de mener toutes ces enquêtes ,de nous faire partager vos connaissances,vos expériences..c’est plein de petites astuces comme cela qui font changer nos habitudes de consommation pour notre plus grand bien être . »mens sana in corpore sano »dit on en latin.(un esprit sain dans un corps sain)..merci encore

  2. jai fais le test il y a quelsues temps j’ai mis mon portable dans mon micro ondes et je me suis appelé sur mon portable avec mon fixe, si ca sonne « probleme d’étancheité…
    de toute maniere j’ai plus de micro ondes

Répondre à mixate Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.